"Le Prix du succès" ou la rançon de la gloire avec Tahar Rahim, Roschdy Zem et Maïwenn

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 29/08/2017 à 17H22, publié le 29/08/2017 à 16H43
Maïwenn, Tahar Rahim, et Roschdy Zem dans "Le Prix du succès" de Teddy Lussi-modeste

Maïwenn, Tahar Rahim, et Roschdy Zem dans "Le Prix du succès" de Teddy Lussi-modeste

© Ad Vitam

Deuxième long métrage de Teddy Lussi-Modeste, après "Jimmy Rivière" (2001), "Le Prix du succès" repose sur un beau trio d’acteurs, Tahar Rahim, Roschdy Zem et Maïwenn, tout à fait à leur place. L’histoire du succès foudroyant d’un comique de stand-up, dont la gloire va engendrer des troubles familiaux. Avec une mention spéciale à Roschdy Zem en Pygmalion laissé sur le bord de la route.

La note Culturebox

3
3/5

Famille, je vous haime

"Le Prix du succès" a pour cadre une famille maghrébine installée en France, comme "Jimmy Rivière" se situait dans la communauté gitane, dont Teddy Lussi-Modeste est issu. Dans les deux films, un événement va faire prendre la tangente à un de ses membres, mettant au jour des conflits larvés. Dans le premier film, il était question de religion et de boxe thaïe, dans le second, de famille/fratrie et de showbizness. Deux univers, après-tout, pas si différents…
"Le Prix du succès" : la bande annonce
C’est une lapalissade qu’évoquent les artistes de tous poils ayant rencontré le succès : les bouleversements qu’a provoqué la gloire une fois atteinte dans leur relations à leurs proches et leur famille. De ce point de vue, "Le Prix du succès" n’apprend rien de nouveau. Il aborde le milieu du showbiz sous un angle convenu et les rapports familiaux peuvent avoir quelque chose d’irritant, dans cette surenchère de leur emprise sur l’individu dans la communauté nord-africaine.
Tahar Rahim et Maïwenn dans "Le Prix du succès" de Teddy Lussi-modeste

Tahar Rahim et Maïwenn dans "Le Prix du succès" de Teddy Lussi-modeste

© Ad Vitam

Roschdy Zem remarquable

Mais c’est dans les liens entre Brahim (Tahar Rahim) et son frère Mourad (Roschdy Zem) que le film prend tout son sel. Grâce à l’écriture du rôle de Mourad et son interprétation remarquable par Roschdy Zem, qui part d’emblée en tête des nommés au prochain César du meilleur second rôle masculin. Une composition d’une rare justesse, où passe toute la palette des émotions d’un frère ayant œuvré au succès de son cadet, en manque de reconnaissance, et finalement mis sur la touche, avec une rancune vengeresse qui, de rentrée, va prendre le dessus.

"Le Prix du succès" a les qualités de ses défauts. Tout en retenu dans la peinture d’un milieu à paillettes, il ne surprend guère, mais tire des qualités de ce parti pris à ne pas vouloir trop en faire. Toutefois, plus que le showbizness, le film traite de la famille et de sa possible remise en cause dans une communauté où elle prédomine sur toute reste, et comment s'en affranchir..A côté de Roschdy Zem, Tahar Rahim fait le job, et Maïwenn, à son accoutumé, est tout en naturel. Un "Prix du succès" en demi-teinte.
Tahar Rahim dans "Le Prix du succès" de Teddy Lussi-modeste

Tahar Rahim dans "Le Prix du succès" de Teddy Lussi-modeste

© Ad Vitam

LA FICHE

Genre : drame
Réalisateurs : Teddy Lussi-modeste 
Pays : France
Acteurs :  Tahar Rahim, Roschdy Zem, Maiwenn, Grégoire Colin, Abdoulaye Fofana, Akim Chir, Ali Marhyar, Camille Lellouche
Durée : 1h32
Sortie : 30 août 2017
Synopsis : Brahim est un humoriste en pleine ascension. Sa réussite, il la doit à lui-même et à l'amour qu'il porte à Linda. Bon fils, il soutient les siens depuis toujours. Mais pour durer, Brahim doit sacrifier son grand frère, manager incontrôlable. Si l'échec peut coûter cher, Brahim va payer un tribut encore plus lourd au succès.