"La Grande muraille" : Zhang Yimou, maître du cinéma chinois s'enlise dans une fantasy

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 11/01/2017 à 11H39
Jing Tian, Matt Damon et Lu Han dans "La Grande muraille de Zhang Yimou

Jing Tian, Matt Damon et Lu Han dans "La Grande muraille de Zhang Yimou

© Universal Pictures International France

Qu’est que Zhang Yimou, maître du cinéma chinois avec "Le Sorgho rouge", "Adieu ma concubine", ou "Héros", est venu faire dans cette galère ? Production sino-américaine, "La Grande muraille" voit de plus dans ses principaux rôles des acteurs talentueux tels que Matt Damon et Willem Dafoe qui semblent tout aussi interloqués de se retrouver dans un blockbuster d’héroïc-fantasy "cheap" et mal agencé.

La note Culturebox

1
1/5

Bout-à-bout

Hormis l’opportunité de payer leur facture fiscale, on ne voit guère la motivation qui a pu entraîner la réunion de tant de talents dans un film aussi bancal. Séduisant sur le papier - une variation fantastique sur la justification de la muraille de Chine -, le colosse accouche d’une souris.
"La Grande muraille" : la bande annonce

A sa vision, "La Grande muraille" a tout d’un bout-à-bout, où producteur et monteur aurait enquillé toutes les scènes d’action et d’effets spéciaux tournées, en laissant dans la corbeille leur liant. Le potentiel de la présence dans la Chine du XVe siècle (environ) d’Occidentaux à la recherche de la poudre à explosion, confrontés à une civilisation exotique et sophistiquée, n’est pas tenu. L’incursion du fantastique dans ce contexte, avec l’invasion de créatures bestiales contre lesquels a été édifiée la fameuse muraille, et la lutte qu’il en résulte, est des plus artificielles et superfétatoires.

"La Grande muraille" de Zhang Yimou

"La Grande muraille" de Zhang Yimou

© Universal Pictures International France

Jeu vidéo

Il n’y a même plus de recette à l’œuvre dans ce défilé d’images parfois splendides (les paysages, le ballet des ballons lumineux dans le ciel, le design des armures médiévales…), parfois hideuses (ces mêmes armures aux textures de plastique, les images de synthèse qui semblent datées des années 90…).

L’esthétique renvoie à celle des jeux vidéo, dans ce qu’elle a de meilleur et de pire. Quant au scénario, il ne reste plus qu’un canevas, prétexte à des images spectaculaires, mais pour la plupart obsolètes. Reste la beauté de la jeune actrice Jing Tiang, que l’on reverra bientôt dans "Pacific Rim 2" et "Kong : Skull Island". Mais sa frêle silhouette ne suffit pas à maintenir debout une muraille qui s’effrite de toutes parts.

"La Grande muraille" : l'affiche française

"La Grande muraille" : l'affiche française

© Universal Pictures International France

LA FICHE

Aventures fantastique de Zhang Yimou (Chine/Etat-Unis), Avec :  Matt Damon, Jing Tian, Pedro Pascal, Willem Dafoe, Zhang Hanyu, Lu Han, Andy Lau, Numan Acar  - Durée : 2h04 - Sortie : 11 janvier 2017

Synopsis : William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme.