"L'Hypnotiseur" : Lasse Hallstöm laisse de bois

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 08/05/2013 à 12H33, publié le 07/05/2013 à 23H07
Tobias Zilliacu et  Mikael Persbrandt, dans "L'Hypnotiseur" de Lasse Hallström

Tobias Zilliacu et  Mikael Persbrandt, dans "L'Hypnotiseur" de Lasse Hallström

© UGC Distribution

Comment la carrière de Lasse Hallstöm a-t-elle pu si mal tourner après ses premiers films (« Ma vie de chien », « Gilbert Grape » - où il révélait Leonardo DiCaprio) ? Suédois, il signe « L’Hypnotiseur », d’après le best-seller de Lars Kepler sous sa bannière d’origine, en le ratant totalement, mais en s’appropriant une bonne moyenne critique : cherchez l’erreur.

De Lasse Hallström (Suède), avec :Tobias Zilliacus, Mikael Persbrandt, Lena Olin - 2h02 - Sortie : 8 mai
Interdit aux moins de 12 ans

Synopsis : Une famille est retrouvée sauvagement assassinée dans une maison de la banlieue de Stockholm. Laissé pour mort, Josef, le fils aîné, devient le seul témoin du crime. Dans le coma, il ne peut être interrogé par l'inspecteur Joona en charge de l'enquête. Pour progresser, Joona demande à Erik Maria Bark, hypnotiseur, de tenter un contact avec le garçon. Alors qu'il devait ne plus jamais utiliser ses dons, Erik accepte et s'aventure dans l'exploration du subconscient du jeune garçon.
"L'Hypnotiseur" : la bande annonce
Mal fichu
Comment ce fait-il que « L’hypnotiseur »  se retrouve avec un moyenne critique de 3,5 sur AlloCiné ? Pour un film aussi incohérent - en reprenant les termes d’une chronique du site - avec autant de « faux raccords » ?

Comment notre comateux parvient à s’échapper de l’hôpital avec autant de facilité, alors que l’établissement est encerclé par la police ? Comment trouve-t-il de nouveaux vêtements pour se fondre dans la population alors qu’il est encore près de l’hosto ? Sa mère, infiltrée, mais vivant très loin et se véhiculant dans un gros bus, l’aurait aidé ? : pas crédible. On croirait voir revenir le fameux sous-marin des « Aventuriers de l’Arche perdu »…
"L'Hypnotiseur" de Lasse Lasse Hallström

"L'Hypnotiseur" de Lasse Lasse Hallström

© UGC Distribution
Hypnotisés ?
De plus, la fin du film - par ailleurs bien minutée  - reprend la fin, point par point, celle du dernier James Bond, « Skyfall », avec l’enfoncement sous une plaque de glace du bus. Efficace, mais c’est quand même une redite. Pourquoi personne ne le dit ? Bizarre…

Le film de Lasse Hallstöm ne tient pas debout, comme tous les précédents (« Faussaire », « Le Chocolat »…) Quel gâchis ! Parce que reste un talent, mais pourquoi un tel fourvoiement, alors que le potentiel est là ? La moyenne critique d’AlloCiné reste étrange pour un film si facile à débusquer. Difficile d’être pour autant hypnotisé.