"L'Age de glace - Les Lois de l'univers", une série fidèle à elle-même

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 12/07/2016 à 18H53, publié le 12/07/2016 à 18H52
"L'Age de glace - Les Lois de l'univers" de Mike Thurmeier et Galen T. Chu

"L'Age de glace - Les Lois de l'univers" de Mike Thurmeier et Galen T. Chu

© Twentieth Century Fox

"L'Age de glace" est depuis 2002 une franchise des plus rentables pour la 20th Century Fox et le studio d’animation Blue Sky. Une constance qui se vérifie à chaque sortie et dans ce cinquième opus, grâce à un renouvellement permanent dans la fidélité. Une série d’animation qui plait autant aux enfants qu’aux adultes par son ton un rien foldingue et son personnage emblématique irrésistible, Scrat.

La note Culturebox

3
3/5
L’univers et les personnages de "L'Age de glace" doivent beaucoup à Tex Avery par leur caractère loufoque, absurde et irrévérencieux. Scrat, l’écureuil préhistorique à la perpétuelle poursuite de son gland récalcitrant, est un bel hommage à l’écureuil fou (Screwy Squirrel) d’Avery. Des clins d’œil à des classiques du cinéma, il y en a d’autres dans ce cinquième volet : "The Thing" (1951), "La Fiancée de Frankenstein" (1935), "2001, l’Odyssée de l’espace" (1968), "Matrix" (1999)... Si Tex Avery est la référence principale, avec Scrat, Sid le paresseux gaffeur et les jumeaux aux blagues scatologiques, elle se mélange harmonieusement à une tonalité plus disneyenne, dans le personnage du mammouth Manny, leader du clan.
L'Age de Glace - Les Lois de l'univers" : la bande annonce

Les codes se perpétuent en projetant accidentellement Scrat dans l’espace, à l’origine de catastrophes cosmiques en chaîne, mettant en péril tout ce petit monde. Toute la bande part se protéger et retrouve la belette savante et rebelle Buck qui va les tirer d’affaire. Sur leur chemin, ils rencontrent Shangri Lama, dont la philosophie zen va plus embrouiller les choses que les démêler. Avec d’autres, il vit dans un univers composé de cristaux venus de l’espace qui leur garantit une éternelle jeunesse. Un décor coloré paradisiaque, tout en référence à la peinture psychédélique des années 60/70, Joseph Parker, Bill Martin, Gage Taylor ou Sheila Rose, en tête.

"L'Age de glace - Les Lois de l'univers" de Mike Thurmeier et Galen T. Chu

"L'Age de glace - Les Lois de l'univers" de Mike Thurmeier et Galen T. Chu

© Twentieth Century Fox

A la réalisation, Mike Thurmeier et Galen T. Chu, des habitués de "L'Age de glace" depuis le début, comme scénaristes, techniciens et réalisateurs, savent ce qu’ils font, comme de vieux routiers des studios Blue Sky. Même si un petit relâchement se fait jour à mi-parcours, l’humour, le rythme, la désinvolture dans l’efficacité sont au rendez-vous, là où on les attendait. Les voix françaises, fidèles depuis 2002 - Gérard Lanvin, Elie Semoun et Vincent Cassel -, sont de très bons choix, identifiés à des personnages loufoques et attachants. Pourvu que Scrat ne rattrape jamais son gland. Il y a de grandes chances à cela.

Reportage : N. Hayter / M. Felix / S. Lacombe :

LA FICHE

Animation de Mike Thurmeier et Galen T. Chu (Etats-Unis) - Avec les voix françaises de :  Gérard Lanvin, Elie Semoun, Vincent Cassel, Guillaume Pley   - Durée : 1h34 - Sortie : 13 juillet 2016

Synopsis : L’éternelle quête de Scrat pour attraper son insaisissable gland le catapulte dans l’espace, où il déclenche accidentellement une série d’événements cosmiques qui vont transformer et menacer le monde de l’Âge de Glace. Pour survivre, Sid, Manny, Diego et le reste de la bande vont devoir quitter leur foyer et se lancer dans une nouvelle aventure pleine d’humour au cours de laquelle ils vont traverser d’incroyables paysages exotiques et rencontrer des personnages tous plus étonnants les uns que les autres.