"Killing Fields" : les crimes du bayou

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 28/12/2011 à 09H29
Sam Worthington dans "Killing Fields" d'Ami Canaan Mann

Sam Worthington dans "Killing Fields" d'Ami Canaan Mann

© Metropolitan FilmExport

D'Ami Canaan Mann (Etats-Unis), avec : Sam Worthington, Jeffrey Dean Morgan, Chloe Moretz, Jessica Chastain - 1h44 - 28 décembre

À Texas City, la police fait face à une série de meurtres, mais les rivalités internes qui minent le service et l’endroit épouvantable où ont été retrouvés les corps – le terrain vague de Killing Fields – compliquent l’enquête. Dans le comté voisin, deux inspecteurs travaillent sur la disparition d’une jeune fille. Pas de cadavre, aucune piste. Lorsque Anne, une gamine des rues que Brian a prise sous son aile, disparait, les deux inspecteurs commencent à se dire que la solution se cache peut-être du côté de Killing Fields…
 

Comme "Les Crimes de Snowtown" qui sort également cette semaine, "Killing Fields" est inspiré d’un fait divers criminel. La réalisatrice Ann Canaan Mann semble avoir une sensibilité au polar, puisqu’elle a signé plusieurs épisodes de séries policières. Elle est plutôt bien épaulée dans le domaine, son père n’étant autre que le réalisateur Michael Mann, pour lequel elle fut réalisatrice de deuxième équipe sur "Heat" et qui produit son film.

Etre la "fille de" n’empêche pas d’avoir du talent, ce qui est visiblement son cas dans "Killing Field". Sur un scénario assez conventionnel au prime abord, Ann Canaan Mann donne beaucoup d’épaisseur à ses personnages de flics déphasés par des luttes internes, ou des problèmes de couple qui perturbent leur psychologie, donc le cours de leur enquête.

Jessica Chastain dans "Killing Fields" de

Jessica Chastain dans "Killing Fields" de

© Ami Canaan Mann

L’inspecteur Mike Souder (Sam Worthington) est particulièrement sensible aux attaques contre les femmes, et y répond avec une violence hors norme, ce qui n’est pas sans rappeler le personnage de Bud White (Russell Crowe) de "L. A. Confidential". Son collègue Brian Heigh (Jeffrey Dean Morgan) est, lui, sollicité par son ex, également enquêtrice, mais qui relève du comté voisin ; une concurrence épidermique s’instaurant entre eux, alors qu'il culpabilise après avoir négligé la protection d'une jeune paumée qu'il a pris en charge.

Censé se dérouler au Texas, le film a été tourné en Louisiane, pour des raisons budgétaires, et tire partie de ce paysage délavés, humide, dont le centre névralgique est un terrain vague, un bayou insalubre, qui était déjà le cadre de "Dans la brume électrique" de Bertrand Tavernier. L’intrigue qui se suit comme un thriller de bonne tenu est toutefois relevé par les ambiances qu’instaure Ann Canaan Mann et la psychologie de personnages forts, rarement aussi bien usités dans un contexte à première vue balisé, et qui tire le film vers une inquiétante étrangeté envoûtante.