"Imitation Game" : l'incroyable histoire du décryptage du code nazi "Enigma"

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 28/01/2015 à 11H35, publié le 26/01/2015 à 16H38
Allen Leech, Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Beard et Matthew Goode dans "Imitation Game" de Morten Tyldum

Allen Leech, Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Beard et Matthew Goode dans "Imitation Game" de Morten Tyldum

© SquareOne Entertainment

Sherlock Holmes dans la série à succès " Sherlock", vu dans "Star Treck Into Darkness" ou "12 Years a Slave", Benedict Cumberbatch est devenu un des acteurs les plus demandés. Il porte à bout de bras "Imitation Game" de Morten Tyldum ("Headhunter") dans le rôle du méconnu Alan Turing qui décoda la mystérieuse machine Enigma des nazis, ce qui permit de déjouer nombre de stratégies allemandes.

La note Culturebox
4 / 5                  ★★★★☆

De Morten Tyldum (Etats-Unis/Grande-Bretagne), avec :  Benedict Cumberbatch, Keira Knightley, Matthew Goode, Mark Strong, Rory Kinnear, Charles Dance -  1h54 - Sortie : 28 janvier 2015

Synopsis : 1940 : Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la célèbre machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable.
"Imitation Game" : la bande-annonce

Réhabilité en 2013

Oublié de l'Histoire, condamné en 1952 pour homosexualité en Grande-Bretagne, Alan Turing, mathématicien, cryptologue, est à l'origine de la science des algorithmes et un des pères fondateurs de l'informatique, transformant à jamais le sort de l'humanité. Sa condamnation a obscurci son œuvre, pourtant très riche et décisive, pour déjouer les nazis au cours de la Seconde Guerre mondiale. Il ne sera gracié et réhabilité par la Reine Elisabeth II qu'en 2013. Etrange et sombre destin pour un tel génie, dont l'action aura sauvé des milliers de vies et aurait permis de raccourcir de deux ans le conflit.

Adapté de la biographie d'Alan Turing signé Andrew Hodges, "Imitation Game" reconstitue avec soin les recherches du mathématicien pour décrypter le code secret nazi, épaulé par son assistante Joan Clarke (Keira Knighley) et par trois autres jeunes chercheurs. Nommé notamment aux Bafta Awards et aux Oscars, le film a vu Benedict Cumberbatch, et Keira Knighley récompensés aux derniers Hollywood Film Awards qui a ouvert la saison des prix aux Etats-Unis en novembre.

Keira Knightley et Benedict Cumberbatch dans "Imitation Game" de Morten Tyldum

Keira Knightley et Benedict Cumberbatch dans "Imitation Game" de Morten Tyldum

© SquareOne Entertainment

La british touch

Norvégien, travaillant dans son pays d'origine, Morten Tyldum boucle avec "Imitation Game" son premier film anglo-américain, en le réalisant en Grande-Bretagne, dont il capte toute l'atmosphère des années de guerre. Il en émane une atmosphère pleine de charme à laquelle participe le physique des comédiens, les costumes et décors, tant en extérieurs qu'en intérieurs, avec des unités colorées où dominent des bruns boisés, dans la très belle photographie d'Oscar Faura.

Passionnant, grâce à son sujet inattendu, peu connu, et sa mise en scène élégante, la qualité de l'interprétation est également un atout majeur d'"Imitation Game", la distribution étant notamment complétée par l'excellent Charles Dance dans le rôle du tyrannique commandant Denniston. Pour toutes ces raisons, le film part en bonne position pour les Oscars, dont le palmarès sera annoncé le 22 février prochain.