"How I Live Now (Maintenant c'est ma vie)" : la 3e guerre mondiale est déclarée

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 10/03/2014 à 14H27
Saroise Ronan dans "How I live Now (Maintenant c'est ma vie)" de Kevin Macdonald

Saroise Ronan dans "How I live Now (Maintenant c'est ma vie)" de Kevin Macdonald

© Sony Pictures Home Entertainment

Adapté du roman de Meg Rosoff, "How I Live Now", la version française du film a cru bon d’y ajouter à mauvais escient "maintenant c’est ma vie", preuve des difficultés nationales à traduire les titres anglo-saxons. Derrière la caméra, Kevin Macdonald, réalisateur du formidable "Le Dernier roi d’Ecosse" fait de cette 3e guerre mondiale au cœur du film, celle du passage à l'âge adulte.

De Kevin Macdonald (Grande-Bretagne), avec Saoirse Ronan, George Mackay, Tom Holland (II) - 1h46 - Sortie : 12 mars 2014

Synopsis : Daisy, une adolescente new-yorkaise, passe pour la première fois ses vacances chez ses cousins dans la campagne anglaise. Rires, jeux, premiers émois… Une parenthèse enchantée qui va brutalement se refermer quand éclate sur cette lande de rêve la Troisième Guerre Mondiale…
"How I Live Now (Maintenant c'est ma vie)" : la bande-annonce

Virage à 180 degrés
Débarquée de son très "hype" New York natal, par ses parents soucieux de la protéger d’un éventuel bombardement atomique, Daisy n’arrive même pas à Londres, mais dans un bled de la campagne anglaise, dont les habitants sont à ses yeux des "ploucs". Hautaine, distante, méprisante, dans ses tenus sophistiquées noires, avec ses sempiternels écouteurs en guise de serre-tête, elle va vite tomber sous le charme d’une vie bucolique à laquelle vont l’initier les enfants de sa famille d’accueil.

Ce virage à 180 degrés s’effectue grâce à l’intervention d’un voisin discret, introverti, mais charismatique qui va la troubler et dans les bras duquel elle va tomber sans s’y attendre. Cette bombe atomique des sentiments et des sens correspond au moment même où l’Angleterre est touchée par une frappe nucléaire qui va tout changer. L’amour entre les deux adolescents est le carburant qui va les faire basculer dans la résistance, non à l’agresseur que l’on ne connaît pas, mais aux troupes britanniques chargées d’évacuer des riverains attachés à leur terre. Daisy, expatriée, en sera le fer de lance, protégeant les enfants, alors qu’elle vient d’être séparée de son jeune amant, en âge et dans le temps, qui se sont promis un amour éternel : "I will find you" (je te retrouverai)  lui dira-t-il, reprenant une phrase classique du cinéma américain.

Saroirse Ronan et Sony George Makay dans "How I Live Now (Maintenant c'est ma vie)" de Kevin Macdonald

Saroirse Ronan et Sony George Makay dans "How I Live Now (Maintenant c'est ma vie)" de Kevin Macdonald

© Sony Pictures Home Entertainment

Road movie initiatique
Kevin Macdonald filme son drame comme un road movie, où Daisy et les enfants traversent une campagne contaminée pour rejoindre le cottage originel, où tout a commencé, leur vie, et pour la jeune fille, son amour, pierre d’angle de sa (re)naissance au monde. "How I Live Now" réussit bien mieux à transmettre ce parcours initiatique dans un monde post-apocalyptique que "La Route" de John Hicoat, adaptation ratée du roman de Cormac McCarthy. Cela vaut pour beaucoup à l’interprétation de Saoirse Ronan, qui fait passer ce tremplin de l’adolescente imbue d’elle-même à la femme responsable.

Si "How I Live Now" n’a rien d’une œuvre remarquable, il n’en reste pas moins un film honnête à plus d’un titre. Dans sa cohérence filmique, réaliste et sans esbroufe, attaché à son sujet, pour le transmettre avec le plus de véracité dans un contexte de politique fiction métaphorique, très risqué. Kevin Macdonald le maîtrise en transformant ses contraintes en atout.