"Detective Dee II" : le magicien Tsui Hark en très grande forme

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 04/08/2014 à 14H49
Mark Chao dans "Detective Dee 2 : la légende du dragon des mers" de Tsui Hark

Mark Chao dans "Detective Dee 2 : la légende du dragon des mers" de Tsui Hark

© Koch Media

Spécialiste du film d'action Hong-Kongais, Tsui Hark ("Mad Mission", "Zu, les guerriers de la montagne magique", "Il était une fois en Chine"…), signe le deuxième volet des aventures de Detective Dee (dont il avait signé le premier), avec une maestria incroyable, renouant avec les plus beaux films d'action fantastiques, battant à plat de couture tous les blockbusters américains…

La note Culturebox
5 / 5                  ★★★★★

De Tusi Hark (Hong-Kong), avec : Mark Chao, William Feng, Carina Lau, Angelababy, Lin Gengxin - 2h14 - Sortie : 6 août 2014

Synopsis : Au 7e siècle en Chine, l’impératrice Wu règne sur la dynastie Tang aux côtés de l’empereur Gaozong. Elle envoie sa flotte vers l’empire Baekje afin de soutenir cet allié de longue date, envahi par le belliqueux empire Buyeo. Mais, juste après leur départ, les navires sont attaqués par une mystérieuse et gigantesque créature surgie du fond des mers. Les habitants de Luoyang, la capitale orientale, pensent qu’il s’agit d’un dragon des mers. Afin d’apaiser ce dernier, la courtisane Yin, "la plus belle fleur de Luoyang", est choisie pour être enfermée dans le Temple du Dragon des Mers ; en fait une punition qui lui est infligée pour avoir refusé les avances de riches notables.

L’impératrice Wu, qui n’a guère de temps à accorder à ces superstitions, ordonne à Yuchi Zhenjin, le Commissaire en chef du Temple Suprême, d’enquêter sur l’acte de sabotage dont elle estime que la flotte a été victime. Elle suspecte les sympathisants de l’empire Buyeo d’être à l’origine du complot. Par chance, Dee Renjie arrive à Luoyang le même jour pour prendre ses fonctions de magistrat au Temple suprême. Son poste englobe les fonctions de détective, juge et bourreau. Dans la rue, Dee et Yuchi assistent à la procession menant la courtisane Yin jusqu’au Temple du Dragon des Mers. Tous deux sont époustouflés par sa beauté. Sur le chemin du Temple Suprême, Dee aperçoit un groupe d’étrangers sortir d’une maison de thé, s’envelopper dans des vêtements de moines taoïstes, et se diriger vers un canal menant au temple… Ce n’est que le début des péripéties qui amèneront le Détective Dee à résoudre l’énigme de la Légende du Dragon des Mers…
"Detective Dee 2" : la bande-annonce

Une Chine merveilleuse
La désormais franchise "Detective Dee" s’inspire d’un personnage ayant réellement existé dans la Chine médiévale sous la dynastie Tang (618-907). S’il a laissé sa trace dans l’Histoire, il est devenu une légende, et un héros de romans sous la plume du diplomate Néerlandais Robert van Gulik, dont la série a été prolongée par le Français Frédéric Lenormand. Les deux films de Tsui Hark sont loin d’être les premiers sur celui que l’on présente comme l’ancêtre de Sherlock Holmes. Mais ce deuxième opus, sous-titré "La Légende du dragon des mers" atteint des sommets rarement atteints dans la démesure de la mise en scène.

L’ouverture visualisant une armada au milieu de l’océan attaquée par un prodigieux dragon marin est époustouflante. Le film ne dérogera plus sur toute sa longueur d’une qualité plastique de haute volée. Dès cette scène, l’apport de la 3D est éblouissant, sans doute le plus beau relief à l’écran depuis "Avatar". L’action va occuper l’écran jusqu’à la fin dans une débauche de décors et de costumes somptueux, constamment renouvelés, sur une quarantaine de lieux différents, d’un luxe merveilleux. Les intrigues de cour, les luttes de pouvoir, les sentiments sous-tendent des scènes de combats martiaux magistraux, tant dans les chorégraphies, leur rythme et les armes exotiques mises à contribution. Avec le relief, les lames frôlent les têtes. Chaud devant !

"Detective II : la légende du serpent des mers" de Tsui Hark

"Detective II : la légende du serpent des mers" de Tsui Hark

© © Koch Media

Fantasy exotique et universelle
Tsui Hark, qui avait déjà révolutionné le film d’action fantastique avec "Zu", atteint ici une forme de perfection en continuité avec sa filmographie dédiée au divertissement spectaculaire. Cette pure "fantasy" ne dénigre pas pour autant des qualités d’écriture. Car si les scènes d’action s’enchaînent, l’intrigue, l’enquête, les rebondissements, l’épaisseur des personnages ne sont jamais laissées de côté.

On se passionne de bout en bout pour cette aventure située dans une des époques les plus fastes de l’Empire du milieu, où resplendit une civilisation raffinée des plus sophistiquées. Cela fait longtemps que de telles splendeurs ont été déversées sur les écrans. Tsui Hark allie l’art au divertissement avec un rare talent respectueux de sa culture originelle, en la rendant universelle. On l’aura compris au nombre de superlatifs répartis ici, "Detective Dee II : La Légende du dragon des mers" est le film à ne pas rater cet été.