"D-Day - Normandie 1944" : l'opération Overlord en 3D à La Géode

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 05/06/2014 à 11H22, publié le 02/04/2014 à 14H13
"D-Day, Normandie 1944", de Pascal Vuong

"D-Day, Normandie 1944", de Pascal Vuong

© Productions de la Géode

Si l'on commémore cette année le centenaire de la Grande Guerre, le 6 juin marque les 70 ans de l'opération Overlord, plus connue sous l'appellation de "Jour-J." ou débarquement de Normandie, en France, "D-Day" dans les pays anglo-saxons. A cette occasion, La Géode a produit en 3D une évocation et une reconstitution d'une des plus grandes opérations militaires jamais réalisés.

Documentaire en 3D de  Pascal Vuong (France), commentaire dit par Fraçois Cluzet - 40 mn - Sortie en exclusivité à la Géode : 2 avril 2014

Synopsis : Si le déroulement du "Jour J est connu du grand public dans ses grandes lignes, les enjeux géostratégiques et l’ingéniosité des préparatifs de cette titanesque opération militaire ont été éclipsés par son issue victorieuse, le soir du 6 juin 1944. Pourtant, c’est aussi pendant les mois qui ont précédé l’Opération Overlord et tout autant pendant les mois d’été où elle s’est déroulée que s’est joué le sort du monde actuel ; pas seulement de part et d’autre de la Manche mais dans le monde entier; pas seulement grâce aux centaines de milliers de soldats Alliés jetés dans la bataille mais aussi par l'engagement des résistants et des civils français.
"D-Day, Normandie 1944" : la bande-annonce
Avant, pendant, après
Très didactique, notamment à destination des jeunes générations, "D-Day" relève la gageure de traiter en quarante minutes tous les aspects de l'opération Overlord. De la construction du mur de l'Atlantique par les nazis, en prévision d'un débarquement allié, à l'implication de la Résistance dans "l'après-Débarquement", en passant par la conception des codes secrets, la désinformation destinée à l'Allemagne, et bien-sûr l'intervention en elle-même et l'évolution du terrain des opérations.

Très argumenté, cartes infographiques à l'appui, "D-Day" n'hésite pas à recourir à la reconstitution historique avec acteurs, ou à l'insertion de films d'animation très graphiques. La visualisation de l'armada aérienne et navale en images de synthèse très réalistes gagne en dynamisme grâce à la 3D, créant des plans spectaculaires. Le procédé fait perdre toutefois en luminosité la photographie du film.
"D-Day, Normandie 1944" de Pascal Vuong

"D-Day, Normandie 1944" de Pascal Vuong

© Productions de La Géode

Ambitions
Les raisons de l'opération Overland, son organisation secrète, la stratégie géographique, la Bataille de Normandie, l'indispensable culte du souvenir des 200.000 tués ou blessés alliés et 400.000 allemands, rythment cette évocation.

Commenté par François Cluzet, "D-Day" est accessible dès l'âge de 10 ans et passionnant pour tous les spectateurs s'intéressant à la Seconde guerre mondiale. Le soin apporté à la musique original de Franck Marchal, servie par le prestigieux London Symphonie Orchestra, souligne l'ambition du projet. C'est enfin la première fois que cet épisode essentiel de l'histoire du XXe siècle est évoqué sous tous ces aspects et en 3D relief.

LA GEODE

26 avenue Corentin Cariou

75019 Paris