"Conjuring 2 : le cas Enfield" : sang pour sang épouvante

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 28/06/2016 à 17H54
Vera Farmiga dans "Conjuring 2 : le cas Enfield" de James Wang

Vera Farmiga dans "Conjuring 2 : le cas Enfield" de James Wang

© Warner Bros.

D'origine malaisienne, James Wan s'est fait un nom dans le cinéma fantastique américain avec "Saw" (2004), puis "Insidious" (2010) et "Conjuring" (2013). L'efficacité de ses réalisations, génératrices de franchises, l'ont amené à tourner "Fast and Furious 7" qui a cartonné l'an dernier. Son "Conjuring 2" s'offre le luxe d'être encore plus abouti que son premier opus. Un vrai train fantôme.

La note Culturebox

3
3/5

Histoire de fantôme anglais

"D'après une histoire vraie" est devenu le credo de plus d'un film. Le cinéma fantastique n'est pas en reste. "L'Exorciste" (1973) s'inspirait d'un réel cas de possession, "Amityville" (1979) est adapté du témoignage sur une maison hantée, "L'Emprise" (1989) est déduit d'un vrai cas de hantise… même si ces revendications demeurent très discutées. Elles ont du moins fait l'objet d'investigations policières ou journalistiques, voire scientifiques. La franchise "Conjuring" adapte des faits surnaturels résolus par un couple réputé de parapsychologues américains, Lorraine et Ed Warren, auteurs de nombreux ouvrages.
"Conjuring 2 : le cas Enfiel" : la bande annonce
Les époux Warren ont travaillé sur le cas Amityville, ce qui est rappelé dans les scènes d'introduction de "Conjuring 2". Le premier film de la série, "Conjuring : les dossiers Warren", relevait aussi du film de hantise et de possession (les deux étant souvent liés), tout comme "Annabelle" (1974), sa préquelle. "Le Cas Enfield" s'inspire d'une célèbre histoire de poltergeist (esprit frappeur) survenue dans le nord de Londres en 1977-78, les Warren l'estimant comme la plus terrifiante de leurs enquêtes. James Wan fait preuve d'un réel intérêt pour son sujet, ayant par ailleurs déjà réalisé une autre histoire de fantôme dans "Dead Silence" (2007). Rareté dans le genre, ses personnages ne sont pas dénués de psychologie, que cela soit la famille victime de hantise (une mère célibataire démunie et ses quatre enfants), ou les Warren, couple fusionnel, obsédés par l'occulte, non dénués de scepticisme, et catholiques convaincus.

La none sanglante

Le réalisateur de 39 ans joue beaucoup d'effets de mise en scène, comme souvent dans l'épouvante. S'il a du talent pour instaurer les ambiances inquiétantes, construire des cadres incongrus et maintenir un suspense générateur d'angoisse, il use et abuse des apparitions surprises qui font sursauter, avec efficacité, certes, mais facilité. Des films comme "La Maison du diable" (1963, Robert Wise) ou "Les Innocents (1961, Jack Clayton) n'y font jamais appel et demeurent pourtant parmi les films les plus effrayants de l'histoire du cinéma. L'atmosphère n'est pas moins poisseuse dans "Conjuring 2", avec cette petite maison miteuse du nord de Londres, habitée par une mère au bord du désespoir qui va sombrer dans un maelstrom terrible. Les apparitions d'un démon sous l'apparence d'une nonne sanglante sont proprement terrifiantes et resteront dans les annales.
Madison Wolfe dans "Conjuring 2 : le cas Enfield" de James Wang

Madison Wolfe dans "Conjuring 2 : le cas Enfield" de James Wang

© Warner Bros.

James Wan reste fidèle à ses précédents films d'épouvante dans lesquels il fait preuve d'un talent à chaque fois renouvelé, s'avérant le meilleur réalisateur actuel du genre pour distiller moult frissons sous l'échine. "Conjuring 2" rejoint le niveau de "La Dame en noir" (2012, James Watkins) dans une lignée plus gothique. "Le Cas Enfield", sans être prosélyte, fait largement appel à la quincaillerie catholique (croix, chapelet, rosaire…) et la foi des époux Warren est amplement soulignée. Mais c'est le cas de toute une veine du fantastique qui exploite cet attirail comme des codes, non des objets de vénération. James Wan a encore frappé fort, comme tout bon poltergeist.

"Conjuring 2 : le cas Enfield" : l'affiche française

"Conjuring 2 : le cas Enfield" : l'affiche française

© Warner Bros.

LA FICHE

Film fantastique de James Wan (Etats-Unis) - avec : Vera Farmiga, Patrick Wilson, Frances O'Connor, Madison Wolfe   Durée : 1h20 - Sortie : 29 juin 2016, Simon McBurney, Franka Potente, Steve Coulter, Benjamin Haigh - Durée : 2h13 - Sortie : 29 juin 2016
Interdit aux moins de 12 ans
Synopsis : Lorraine et Ed Warren, spécialistes en parapsychologies, se rendent dans le nord de Londres pour venir en aide à une mère qui élève seule ses quatre enfants dans une maison hantée par des esprits maléfiques. Il s'agira d'une de leurs enquêtes paranormales les plus terrifiantes…