"Chacun sa vie", un Lelouch bon cru "filmé" en Bourgogne

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 13/03/2017 à 13H40, publié le 12/03/2017 à 00H02
Béatrice Dalle et Éric Dupond-Moretti dans "Chacun sa vie" de Claude Lelouch

Béatrice Dalle et Éric Dupond-Moretti dans "Chacun sa vie" de Claude Lelouch

© Metropolitan FilmExport

Le film choral est tellement identifié à Claude Lelouch que l’on croirait qu’il l’a inventé. Ce qui est peut-être le cas avec "Les Uns et les autres" (1980). Il en donne une fois encore l'illustration avec "Chacun sa vie" où il rassemble un casting dont il a le secret : de l’avocat Éric Dupond-Moretti à Johnny Hallyday, de Béatrice Dalle à Chantal Ladesou, de Jean-Marie Bigard à Jean Dujardin...

La note Culturebox

3
3/5

Lelouch en forme

Claude Lelouch ne dit pas "tourner" ou "réaliser" un film, mais "filmer". Sa terminologie est en cela en toute logique avec celle du cinéma, et ce que l'on ne peut lui dénigrer, sa vocation. Sur un plateau, il a toujours l'oeil collé à la caméra. Même si George Lucas en était précurseur en 1973 avec "American Grafitti", et que Robert Altman en donna l'accomplissement avec "Short Cuts", Claude Lelouch est passé maître dans l’art de "filmer" les destins croisés de plusieurs personnages, qu'ils se rencontrent ou non, tout en participant à une même continuité narrative. "Les Uns et les autres" marqua une étape importante dans ce processus, comme un des plus grands succès du réalisateur. Lelouch est aussi le spécialiste du "buddy movie" (film de potes) depuis "L’Aventure, c’est l’aventure" (1972). Il l'est aussi de l’emploi d’acteurs non professionnels mais connus en tant que personnalités, comme ici l’avocat Éric Dupond-Moretti, en tête d’affiche de "Chacun sa vie".

C’est d’ailleurs à contre-emploi que Claude Lelouch fait appel à Éric Dupond-Moretti, puisqu'il lui fait jouer un juge, alors qu'il est célèbre pour ses diatribes à leur encontre, à la barre. Une interprétation dont il n'a pas à rougir du reste, notamment lors d’un bel échange, malheureusement trop délayé, avec Béatrice Dalle, dans la peau d’une prostituée qui raccroche les gants. Ce même jeu de miroir inversé intervient dans la meilleure scène du film, où Johnny Hallyday doit prouver son identité dans une confrontation avec un sosie qu’il interprète lui-même. Le chanteur y fait merveille, hilarant.
 

Sentiment sincère

"Chacun sa vie", c’est du pur Lelouch. Les inconditionnels y trouveront leur compte, les autres, tous les défauts de ce cinéaste iconoclaste qui ne ressemble qu’a lui, et qui pourrait constituer un genre à lui seul. La ville de Beaune, en Côte d’or, où se déroule l’action, est un personnage en soi, dans sa beauté filmique, sous un soleil idéalisé de Bourgogne. Enivrant, comme la légèreté dans laquelle baigne cette non-histoire pétrie d’historiettes, de personnages qui incarnent chacun la leur, pour n’en faire qu’une. Claude Lelouch cherche toujours à transmettre un sentiment de vie. Idéalisé, certes, mais c’est son sentiment. Sa sincérité ne fait aucun doute.

Antoine Duléry, Johnny Hallyday et Jean Dujardin dans "Chacun sa vie" de Claude Lelouch

Antoine Duléry, Johnny Hallyday et Jean Dujardin dans "Chacun sa vie" de Claude Lelouch

© Metropolitan FilmExport

Souvent en quête d’inventions techniques et de formes narratives nouvelles, Claude Lelouch reste dans "Chacun sa vie" fidèle à une forme sage en jouant des codes issus de ses propres films. Et au premier chef en composant un casting impressionnant, où il rassemble des habitués et des nouveaux venus qui se fondent parfaitement au paysage. Comme Jean-Marie Bigard en médecin chef d’hôpital traversant les couloirs sur une planche à roulettes, et distribuant des histoires drôles à ses patients pour embellir leur journée. On vous le disait : du pur Lelouch.

"Chacun sa vie" : l'affiche

"Chacun sa vie" : l'affiche

© Metropolitan FilmExport

LA FICHE

Comédie dramatique de Claude Lelouch (France) - Avec : Éric Dupond-Moretti, Johnny Hallyday, Nadia Farès, Béatrice Dalle, Jean Dujardin, Jean-Marie Bigard, Christopher Lambert, Antoine Duléry, Thomas Levet, Marianne Denicourt, Raphaël Mezrahi, Gérard Darmon, Rufus, Chantal Ladesou, Julie Ferrier, Stéphane de Groodt, Samuel Bencheritt, Angelica Sarre, Déborah François - Durée : 1h53 - Sortie: 15 mars 2017

Synopsis : Ils ne se connaissent pas, mais tous ont rendez-vous pour décider du sort d’un de leurs semblables. Avant d’être juges, avocats ou jurés, ils sont d’abord des femmes et des hommes au tournant de leurs existences, avec leurs rêves et leurs secrets, leurs espoirs et leurs limites, tous sous un même soleil, chacun avec sa part d’ombre. Dans une jolie ville de province, le temps d’un festival de jazz, la vie va jongler avec les destins…