"Aurore" : formidable Agnès Jaoui dans un rôle magnifique sur-mesure

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 24/04/2017 à 09H58, publié le 24/04/2017 à 08H53
Agnès Jaoui dans "Aurore" de Blandine Lenoir

Agnès Jaoui dans "Aurore" de Blandine Lenoir

© Eddy Brière

Après quelques tentatives pas totalement abouties, Blandine Lenoir a trouvé son sujet et son actrice idéale pour réaliser "Aurore". Un splendide portrait de femme de 50 ans qu’interprète Agnès Jaoui avec la sensibilité qu’on lui connait, dans toute sa beauté de femme mûre assumée. Drôle et touchant, que l’on ne s’y trompe pas, "Aurore" parle aussi très bien des hommes et aux hommes.

La note Culturebox

4
4/5

Quinqua

Agnès Jaoui, auteure, réalisatrice et actrice n’a pas dû hésiter longtemps quand Blandine Lenoir lui a proposé le rôle d’Aurore. Une toute juste quinquagénaire, séparée, vivant avec ces deux grandes filles d’une vingtaine d’années, qui découvre la ménopause, dans le doute d’une vie où l’on se dit en avoir plus derrière soi que devant.
"Aurore" la bande annonce

S’il en a les caractéristiques, "Aurore" n’a rien de ces comédies générationnelles sur les trentenaires, quadras… qu’on nous sert au kilomètre. D’abord, parce que Blandine Lenoir aborde une tranche d’âge peu traitée à l’écran, encore plus s’agissant d’une femme. Ensuite pour le regard tendre, amusé et drôle qu’elle pose sur son héroïne. Une femme moderne, abîmée par la vie, pas trop mais quand même, assumée, à la vie professionnelle chaotique, avec deux filles accaparantes à domicile, dont l’une va la faire devenir grand-mère. Avant tout : une femme libre.

Reportage : P. Deschamps / R. Motte / A Fageon / . Ripaud : 

Humour et pertinence

Remise en question, retrouvaille avec un amour de jeunesse vieux de 25 ans, râteau, nouvelle rencontre, hésitation… Aurore passe par tous les doutes, sur elle-même, sur l’avenir de ses enfants, son propre devenir, sa précarité professionnelle et sentimentale… vaste programme. Situations et dialogues percutants s’enchaînent avec rythme sur la longueur d’un film qui a, comme peu, le bon goût de ne pas s’encombrer d’une minute de trop. Pour tout dire, sur un ton de comédie, avec des réparties savoureuses, et des résonnances dans lesquelles beaucoup se retrouveront.

Agnès Jaoui, Lou Roy Lecollinet, Pascale Arbillot, Sarah Suco dans "Aurore" de Blandine Lenoir

Agnès Jaoui, Lou Roy Lecollinet, Pascale Arbillot, Sarah Suco dans "Aurore" de Blandine Lenoir

© Karé Productions

Blandine Lenoir touche juste, avec un film qui tombe au bon moment. Celui où les actrices ont exprimé récemment leur questionnement sur la pertinence qu’on leur prête, notamment dans le paysage cinématographie, mais aussi télévisuel, voire théâtral. Un sous-emploi qui s’avère un non-sens, comme le démontre "Aurore", preuve une fois encore de la frilosité des producteurs à investir dans des projets "à risque". Agnès Jaoui y est resplendissante de beauté, de charme et de vie. Sûr qu’"Aurore" va rencontrer son public, tant le film est mené avec talent, porté par une vraie auteure-réalisatrice et une comédienne qui a rencontré un très beau rôle.

"Aurore" : l'affiche

"Aurore" : l'affiche

© Diaphana Distribution

LA FICHE

Comédie dramatique de Blandine Lenoir (France) - Avec : Agnès Jaoui, Thibault de Montalembert, Pascale Arbillot, Sarah Suco, Lou Roy Lecollinet - Durée : 1h29- Sortie : 26 avril 2017

Synopsis : Aurore est séparée, elle vient de perdre son emploi et apprend qu’elle va être grand-mère. La société la pousse doucement vers la sortie, mais quand Aurore retrouve par hasard son amour de jeunesse, elle entre en résistance, refusant la casse à laquelle elle semble être destinée. Et si c’était maintenant qu’une nouvelle vie pouvait commencer ?