"Ant-Man" : la ménagerie Marvel adopte un homme-fourmi !

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 13/07/2015 à 11H35
Paul Rudd dans "Ant-Man" de Peyton Reed

Paul Rudd dans "Ant-Man" de Peyton Reed

© Marvel 2014

Après "Les Gardiens de la galaxie" il y a deux ans, et avant le retour des "4 Fantastiques" le 5 août prochain, les studios Marvel sortent l’adaptation d’un de leurs nombreux comics, "Ant-Man", qui joue pour beaucoup, comme "Les Gardiens", d’un humour efficace, tout en marquant le retour sur les écrans de Michael Douglas, discret depuis un moment.

La note Culturebox
3 / 5                  ★★★☆☆


Professionnalisme

Même s’il a tourné avec Jim Carrey ("The Yes Man"), Jennifer Aniston ("La Rupture") ou Renée Zellweger et Ewan McGregor ("Bye Bye Love"), le réalisateur Payton Reed n’a guère fait d’étincelles. C’est la règle des blockbusters ces derniers temps : se passer de grands cinéastes, pour sortir d’un chapeau un bon technicien qui ne fait pas de vagues, à qui l’on ne demande qu’une chose : être efficace. Dans ce cadre, Reed ne s’en sort pas si mal.

"Ant-Man" : la bande-annonce

Comme d’habitude dans le registre des super-héros, le présupposé est bien improbable, mais dûment justifié, pour embarquer le spectateur dans une aventure, dont il n’a cure, prétexte à des scènes d’action mouvementées avec des effets spéciaux spectaculaires. Toutefois, comme dans "Les Gardiens de la galaxie", un humour au couteau relève le tout. Michael Douglas s'implique dans son rôle, lui qui a été pratiquement absent des salles depuis deux ans, hormis dans quelques bluettes passées inaperçues.

Paul Rudd et Michael Douglas dans "AntMan" de Payton Reed

Paul Rudd et Michael Douglas dans "AntMan" de Payton Reed

© The Walt Disney Company France


Calibré

A part cet humour que Marvel sait toujours bien distiller et la présence de Douglas, on se moque un peu de ce qui arrive à ce Scott Lang (Paul Rudd) pris dans le conflit entre deux magnats pour la fourniture à l’armée d’un costume permettant à celui qui le revêt de rapetisser tout en décuplant sa force. Paul Rudd a, semble-t-il, donné toute satisfaction, puisqu’on le reverra en 2016 dans "Captain America –Civil War", toujours chez Marvel, où il ne peut que reprendre le rôle.

Un super-héros qui parvient toutefois à se démarquer. Né en 1962 sous le crayon de Jack Kirby et la plume de Stan Lee, il fait partie à part entière de la "team" Marvel, comme membre cofondateur des Avengers. "Ant-Man" ne décevra pas les amateurs. Même s’il est un peu bavard, le film suit les arcanes du genre tout en montrant sa volonté de sortir des sentiers battus, vue la nature de son super-héros. Un spectacle calibré pour l’été.

Ant-Man

De Peyton Reed (Etats-Unis/Grande-Bretagne), avec : Paul Rudd, Michael Douglas, Evangeline Lilly, Corey Stoll - 1h57 - Sortie : 14 juillet 2015

Sinopsys : Ant-Man est un petit escroc du nom de Scott Lang. Doté d'une capacité étonnante, il peut rétrécir à volonté tout en démultipliant sa force. Il doit embrasser la part de héros qui est en lui afin d'aider son mentor, le docteur Hank Pym, à protéger une nouvelle génération de redoutables menaces. Contre des obstacles en apparence insurmontables, Pym et Lang, doivent mettre au point - et réussir - un audacieux cambriolage qui pourrait sauver le monde d'une issue fatale...