"3 Coeurs" : Benoît Jacquot plonge dans un triangle amoureux infernal

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Publié le 16/09/2014 à 13H01
Benoît Poelvoord et Charlotte Gainsbourg dans "3 Coeurs" de Benoît Jacquot

Benoît Poelvoord et Charlotte Gainsbourg dans "3 Coeurs" de Benoît Jacquot

© Wild Bunch Distribution

Cela faisait trois ans et ses « Adieux à la reine » (2011) que Benoît Jacquot n’était venu nous visiter, alors qu’il a bouclé entre-temps une nouvelle version du "Journal d’une femme de chambre", d'après Octave Mirbeau, en attente. Mais pour l’heure, il s’agit d’un scénario original de sa plume, "3 Cœurs", avec des acteurs formidables : Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg et Chiara Mastroianni

La note Culturebox
5 / 5                  ★★★★★

De Benoît Jacquot (France), avec : Benoît Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg, Chiara Mastroianni,Catherine Deneuve - 1h46 - Sortie : 17 septembre 2014

Synopsis : Dans une ville de province, une nuit, Marc rencontre Sylvie alors qu’il a raté le train pour retourner à Paris. Ils errent dans les rues jusqu’au matin, parlant de tout sauf d’eux-mêmes, dans un accord rare. Quand Marc prend le premier train, il donne à Sylvie un rendez-vous, à Paris, quelques jours après. Ils ne savent rien l’un de l’autre. Sylvie ira à ce rendez-vous, et Marc, par malheur, non. Il la cherchera et trouvera une autre, Sophie, sans savoir qu’elle est la sœur de Sylvie…
"3 Coeurs" : la bande-annnonce

Thriller sentimental
Benoît Jacquot écrit, avec Julien Boivent, et réalise un grand mélodrame d’une rare beauté, avec des acteurs qui distillent un plaisir de jouer de tous les instants. Un plaisir que savoure le spectateur, admiratif de voir tous ces Stradivarius de la comédie réunis dans un seul plan jouer un très beau texte, une intrigue originale et captivante, que l’on pourrait qualifier de thriller sentimental.

D’une situation rabattue, la rencontre d’un homme et d’une femme, Benoît Jacquot créé un véritable suspense, tout en référence à Hitchcock – on pense à "Vertigo" -, tout en restant dans la tradition française. Le cinéaste développe une élégance, tant dans le script que la réalisation, en relançant continuellement l’action et les enjeux d’une histoire improbable, mais à laquelle il nous fait croire sans restriction aucune. Il insuffle ainsi une dimension fantastique à son film.

Chira Mastroianni, Catherine Deneuve et Charlotte Gainsbourg dans "3 Coeurs" de Benoît Jacquot

Chira Mastroianni, Catherine Deneuve et Charlotte Gainsbourg dans "3 Coeurs" de Benoît Jacquot

© Wild Bunch Distribution

Les Jeux de l’amour et du hasard
Marc (Benoît Poelvoorde) passe à côté de l’amour de sa vie avec Sylvie (Charlotte Gainsbourg), pour tomber dans les bras de sa sœur Sophie (Chiara Mastroianni) sans le savoir. Le cinéaste traite ainsi d’un "Jeu de l’amour et du hasard" détournant Marivaux, qu’il a par ailleurs adapté dans "La Fausse suivante" en 2000. Les hommes et les femmes y sont comme les jouets d’instances supérieures, qui ne sont pas sans rappeler ceux dont se délectent les dieux de l’Olympe dans la mythologie grecque.

Benoît Poelvoorde, s’il a déjà fait preuve de son immense talent, passant allègrement de la comédie au drame, semble trouver ici le rôle de sa vie, en lui souhaitant qu’il en trouve d’autres de cet acabit. Charlotte Gainsbourg est aérienne, Chiara Mastroianni joue une bourgeoise conventionnelle attachante, bouleversée dans sa vie bien réglée, sans oublier Catherine Deneuve, en mère protectrice et attentionnée, dans un rôle plus attendu, mais qu’elle endosse encore et toujours à merveille. Avec "3 Cœurs", Benoît Jacquot confirme la belle rentrée du cinéma français, aux côté de "Les Combattants", "Hippocrate" ou "Party Girl". Pourvu que ça dure.