"The Porter Brothers" : un western made in Auvergne

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/09/2015 à 12H06, publié le 30/09/2015 à 11H19
Le lac des Pradeaux dans la vallée de l'Ance (Puy-de-Dôme) ou de nombreuses scènes ont été tournées

Le lac des Pradeaux dans la vallée de l'Ance (Puy-de-Dôme) ou de nombreuses scènes ont été tournées

© Culturebox

Il s’attaque à un genre habituellement délaissé par les étudiants en cinéma. Pour son film de fin d’études à la London Film School, Wilhelm Kuhn a décidé de réaliser son western. Un moyen métrage de 40 minutes en anglais dans la plus pure tradition des western spaghetti et entièrement tourné dans le Puy-de-Dôme. Ou quand l’Auvergne prend des allures de Far West...

Reportage : V.Mathieu, J.Jazeix, L.Bortolazzo, S.Bonnetot

Tourner un western en anglais en Auvergne, le pari était osé. Pari relevé par Wilhelm Kuhn, étudiant français à la London Film School, qui pour son film de fin d’études, "The Porter Brothers", a choisi d’allier sa passion pour le western avec son amour des paysages auvergnats.
 
Et il a choisi d’emprunter les chemins de son enfance dans la vallée d’Ance, notamment le lac des Pradeaux et le cratère de Montpeloux avec ses magnifiques orgues basaltiques.

Emmanuel Koutsis qui joue le rôle de Ned Porter, pendant le tournage en août 2014 près du lac des Pradeaux (Puy-de-Dôme)

Emmanuel Koutsis qui joue le rôle de Ned Porter, pendant le tournage en août 2014 près du lac des Pradeaux (Puy-de-Dôme)

© Wilhelm Kuhn

 
Des lieux qui à l’image nous donnent vraiment l’illusion d’être dans l’Ouest américain, à la frontière entre le Canada et les Etats-Unis où se situe l’action. Un résultat qui a bluffé les amis américains et canadiens du jeune réalisateur qui avaient l’impression de reconnaître des paysages familiers.

Synopsis :
Un Pasteur et sa fille sont à la poursuite des deux hommes ayant tué la femme de ce dernier : les dénommés "frères Porter", recherchés morts ou vifs. Alors qu'en leur tendant une embuscade, ils capturent le plus jeune des deux -Sam-  ils se rendent vite compte que le véritable coupable est ailleurs. Que faire avec leur captif ?

 

 
Une Auvergne qui l’inspire, et dont les étendues sauvages mais également le patrimoine offrent de multiples possibilités cinématographiques. Alors Wilhelm pense déjà à son prochain film, et a commencé les repérages dans la région évidemment. L’action se déroulera cette fois au Moyen-âge