Le festival international de Contis : un tremplin pour les jeunes réalisateurs

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/06/2015 à 16H37, publié le 22/06/2015 à 15H53
Festival international de Contis

Festival international de Contis

© Culturebox/France3

Pour la 20e édition, le cinéma d’art et essai de Contis-Plage prête sa toile aux courts et longs-métrages de nombreux réalisateurs européens, brésiliens et africains. Jusqu’au 22 Juin 2015, ce festival international met à l’honneur la diversité culturel au cinéma, parrainée par la Commission nationale française de l’UNESCO.

Betty Berr, actrice et productrice française et Rainer ont créé le festival international de Contis il y a 20 ans. Les réalisateurs de longs et courts métrages viennent de toute l’Europe, du Brésil et d’Afrique pour mettre en compétition leurs films.

Chaque année, les festivaliers se retrouvent dans le traditionnel cinéma d’art et essai de Contis-plage, dans une ambiance cosmopolite et bon enfant, que la commission nationale française de l'UNESCO parraine.

Extrait de "Deux femmes au cinéma"

Extrait de "Deux femmes au cinéma"

© Culturebox/France3
                                    
Cette année, cinq comédiens, réalisateurs, producteurs et acteurs composent le jury. Firmine Richard, Corine Bernard, Pierre-Loup Rajot, Sébastien de Fonseca et Frédéric Gélard ont vu 40 courts métrages sélectionnés. « Je ne pense pas qu’on puisse dire qu’il y en ait des meilleurs, parce que c’est de l’art, donc c’est une question de goût, de feeling. Mais ce sont ceux qui nous plaisent le plus », explique Betty Berr, la directrice artistique.

Reportage: L. Tachon/ J.Y Pautrat/ B. Chague  

En 20 ans, le festival est devenu un tremplin pour les réalisateurs. En plus de permettre une réelle ouverture sur le 7ème art à l’échelle mondiale, le festival international de Contis est un lieu de découverte pour les jeunes auteurs, où résidences d’écritures et conférences s’organisent entre deux projections. Le festival apporte aujourd’hui un réel enrichissement économique, éducatif et artistique, que cette station balnéaire des Landes ne peut négliger.
 

Une programmation ouverte sur le monde
 

Les réalisateurs défendent leurs œuvres dans différentes catégories. En plus des longs-métrages en avant-première, des courts-métrages en Compétition européenne et des séances spéciales pour les films aquitains, une grande nouveauté marque le festival cette année. Grâce à l’association "Maghreb des films", cinq films magrébins ont été projetés : "Disney Ramallah", "Moul Lkelb", "Fièvres", "Haramiste et Zakaria".

Extrait de Disney Ramallah

Extrait de Disney Ramallah

© Culturebox/France3

"En mai fait ce qu’il te plaît", réalisé par Christian Carion a ouvert le festival cette année. Le film raconte l’histoire d’un soldat allemand qui échappe aux nazis et part à la recherche de son petit garçon, en France, lors de la deuxième guerre mondiale.

En attendant sa sortie officielle le 4 novembre 2015, les spectateurs ont pu saluer en avant-première la prestation d’August Dhiel, Olivier Gourmet, Mathilde Seigner, Alice Isaaz et Laurent Gerra.
 
Le film "Maman(s)" de Maïmouna Doucouré a gagné le grand prix du Jury 2015. A seulement 30 ans, la jeune réalisatrice en est à son deuxième court-métrage. Elle aborde le bouleversement qu’est la polygamie à travers les yeux d’un enfant. Un sujet engagé, tabou, pour lequel elle s’inspire de l’expérience de ses proches.

"Festival international de Contis" - de 18 au 22 Juin 2015 - Passe journée 12euros (sauf longs-métrages), Passe festival 32 euro(ssauf longs-métrages), Passe festival 55 euros, sécance à l'unité 6 euros