L’incroyable histoire de Daniel Vannet, ancien illettré devenu acteur

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/02/2015 à 18H13, publié le 24/02/2015 à 17H52
Une nouvelle vie commence pour Daniel Vannet.

Une nouvelle vie commence pour Daniel Vannet.

© T.Lo Presti / Photopqr / La voix du Nord

Son histoire pourrait servir de base à un scénario. Il y a 7 ans, Daniel Vannet perd son emploi. Ne sachant ni lire ni écrire, il pousse la porte de l’association "Mots et Merveilles". Une décision qui a changé sa vie. Repéré par de jeunes réalisateurs, il vient de recevoir le prix d’interprétation au Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand.

Reportage : L.Levy / S.Gurak / M.Graff
Il a quelque chose de Bernard Blier. Un physique, une "gueule" et cette authenticité qui font les acteurs d’exception. Pourtant, il y a 7 ans, Daniel Vannet était bien loin des plateaux de tournage. Licencié après 23 ans de bons et loyaux services dans une entreprise de négoce en vins, cet habitant d’Aulnoye-Aymeries, dans le Nord, découvre que depuis tout ce temps, son employeur ne le rémunérait qu’à mi-temps. Une anomalie qu’il n’avait pas détectée : Daniel ne sait ni lire, ni écrire.

Un clin d'oeil du destin
Bien décidé à ne plus se faire "rouler", il pousse la porte de "Mots et Merveilles", une association spécialisée dans l’alphabétisation des adultes. À 47 ans, il réapprend les bases de la lecture et de l’écriture. Un apprentissage filmé par une équipe de France Télévisions. C’est sur ce reportage que vont tomber trois jeunes réalisateurs (Hugo P.Thomas, Zoran et Ludovic Boukherma), élèves à l’école de cinéma de Luc Besson en Seine-Saint-Denis. Le coup de foudre est immédiat. Ils obtiennent les coordonnées de Daniel Vannet via l’association et le font tourner dans deux courts métrages sélectionnés début février au Festival International du Court-Métrage de Clermont-Ferrand.
Le retour triomphal de Daniel Vannet dans le Nord après son prix d'interprétation.

Le retour triomphal de Daniel Vannet dans le Nord après son prix d'interprétation.

© Belloumi / Photopqr / La voix du Nord
La reconnaissance du public et des professionnels
"Ich bin eine Tata" et surtout "Perrault, La Fontaine, mon cul !" enflamment le jury qui décerne à Daniel Vannet le prix d’interprétation. Un moment d’intense émotion qui le conforte dans son projet de devenir comédien professionnel. Un rêve en voie de devenir une réalité : Daniel débutera le tournage de son premier long-métrage en avril prochain. A star is born…