"Festi-suédé" : le festival hilarant de remakes bricolés de grands films

Par @Culturebox
Publié le 21/06/2016 à 16H10
Les internautes ont jusqu'au 22 juin pour départager les 19 films en compétition pour cette 5e année comme ce "Rambo" revisité version low-cost

Les internautes ont jusqu'au 22 juin pour départager les 19 films en compétition pour cette 5e année comme ce "Rambo" revisité version low-cost

© Culturebox / Capture d'écran

Popularisé par le film "Soyez sympas, rembobinez" de Michel Gondry, le "suédage" consiste à rejouer des scènes cultes de films célèbres avec les moyens du bord. Des "presque" films qui depuis 5 ans ont leur festival à Chaligny en Lorraine

Pour cette 5e édition de Festi-Suédé, les organisateurs ont retenus 19 films pour la compétition. Et pas des moindres, "Rambo", "Star Wars", "La Guerre des Boutons", "Kill Bill" ou encore "Ghostbusters", revisités version amateur. Des films courts qui seront départagés par les internautes. Les votes sont ouverts jusqu’au 22 juin, les gagnants seront connus le vendredi 24 lors d’une cérémonie (presque) officielle.

Reportage : M. Boudiba, O. Bouillon, A. Thiery, S. Billod-Laillet

Souvenez-vous en 2008 Michel Gondry sortait "Soyez sympas, rembobinez" ("Be Kind Rewind"), l’histoire d’un employé de vidéo club dont un ami démagnétise accidentellement toutes les VHS. Ils décident alors de les remplacer en réalisant artisanalement les remakes de ces films cultes. "Suéder" vient du néologisme anglais "to swede", dérivé de "Sweden" ("Suède") et créé pour les besoins du film où l'un des acteurs explique que les VHS louées dans le vidéo club sont plus chères que les VHS effacées car venant de Suède.

L'imagination au pouvoir

Aujourd’hui c’est le film de Gondry qui est devenu culte et les films suédés ont envahi les plateformes vidéo. La recette est simple, le suédé c’est avant tout une bonne dose de bricolage, des acteurs amateurs, des effets spéciaux, des costumes et des décors faits maison et surtout beaucoup d’imagination.

Et de ce côté la relève est assurée, le festival a en effet sélectionné cette année dix films réalisés par des scolaires. Eux ne sont pas en compétition mais visibles sur le site du festival.