Ils achètent le DVD d'une comédie... et tombent sur un docu sur le sexe

Par @Culturebox
Mis à jour le 30/09/2014 à 18H18, publié le 30/09/2014 à 18H15
Rayon de DVD (archives)

Rayon de DVD (archives)

© Hadj / Sipa

À cause d'une malencontreuse erreur d'étiquetage, des dizaines de DVD contenant un documentaire réalisé par deux sexologues ont été vendus sous la jaquette du film "Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?", provoquant la stupéfaction et l'indignation de consommateurs dans le Nord.

"Suite à une erreur de fabrication, un maximum de 75 DVD du film 'Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ?' contiennent une vidéo intitulée 'L'amour après 40 ans' présentée par un docteur en médecine sexologue et une sexothérapeute", a expliqué le fournisseur QOL dans un communiqué.

L'enseigne Lidl a retiré de la vente les DVD de la comédie à succès à la suite de la plainte de plusieurs clients dans le Nord, notamment un couple de Feignies, avait indiqué au préalable "La Voix du Nord".
Un DVD qui ne payait pas de mine...

Un DVD qui ne payait pas de mine...

© UGC Vidéo
Une grand-mère en colère
"Rendez-vous compte, mes petits-enfants ont été confrontés, ne serait-ce que quelques minutes, à des images qu'ils n'auraient jamais dû voir", s'est indignée auprès du quotidien nordiste la grand-mère de deux enfants de 5 et 9 ans, qualifiant le visionnage de "film porno".

"C'est un documentaire réalisé par deux docteurs, qui n'a rien de très sexy", a expliqué à l'AFP Laurent Villaume, le patron de QOL, absolument mortifié par cette "erreur humaine".

Lors du calage des couleurs pour l'application du "décor" sur la face non pressée du DVD, un technicien utilise des DVD tests qui sont ensuite jetés. Ce sont ces DVD qui se sont retrouvés commercialisés par erreur, a expliqué Laurent Villaume. "On est profondément désolé", a-t-il répété.

Un numéro vert mis en place
Le fabricant a mis en place un numéro vert (0.800.73.69.50) afin de remplacer les DVD défectueux. Selon ses estimations, ces derniers ne doivent pas dépasser le nombre de 75, sur quelque 750.000 produits. QOL a un catalogue de plusieurs milliers de films et, par contrat, n'est pas autorisé à reproduire des films pornographiques, a encore précisé le patron du fournisseur.