Dany Boon débute sa promo marathon de "Raid dingue" par le Nord... évidemment

Par @Culturebox Rédacteur en chef adjoint de Culturebox
Mis à jour le 20/12/2016 à 11H01, publié le 20/12/2016 à 10H56
Dany Boon rayonnant à Maubeuge

Dany Boon rayonnant à Maubeuge

© France 3 / Culturebox

Dany Boon a entamé le marathon promotionnel de son 5e film "Raid dingue" chez lui dans le Nord. Il va multiplier les avant-premières de cette comédie dans laquelle il tient le rôle d'un policier du Raid misogyne, avec à ces côtés Alice Pol. Sortie en salles le 1er février 2017.

Quand il ne joue pas la comédie, sur scène ou à l'écran, Dany Boon fait tout de même le show. C'est un rituel, il a entamé une promo marathon pour son 5e film "Raid dingue" ... dans le Nord ou plutôt dans ces "Hauts de France" comme il le souligne avec malice. En deux jours il va faire le tour de 24 salles de cinéma de la région. Il multiplie les autographes, les photos avec les fans.

A Maubeuge , la salle est pleine. Le public apprécie la simplicité de l'acteur-réalisateur : "On est en admiration" confie une spectatrice. Nul doute que la nouvelle comédie du plus célèbre des Chti's fera le plein ici à partir du 1er février prochain. Il y interprète le rôle d'un agent du Raid misogyne qui va recruter... une policière gaffeuse et maladroite (Alice Pol), elle aussi embarquée dans le marathon.

Reportage : France 3 Nord Pas-de-Calais / A. Rougerie / E. Quinart / R. Maucort


La fiche de "Raid Dingue' SORTIE le 1er février 2017

Johanna Pasquali est une fliquette pas comme les autres. Distraite, rêveuse et maladroite, elle est d'un point de vue purement policier sympathique mais totalement nulle. Dotée pourtant de réelles compétences, sa maladresse fait d'elle une menace pour les criminels, le grand public et ses collègues. Assignée à des missions aussi dangereuses que des voitures mal garées ou des vols à l'étalage, elle s'entraîne sans relâche pendant son temps libre pour réaliser son rêve : être la première femme à intégrer le groupe d'élite du RAID. Acceptée au centre de formation du RAID pour des raisons obscures et politiques, elle se retrouve alors dans les pattes de l'agent Eugène Froissard (dit Poissard), le plus misogyne des agents du RAID. Ce duo improbable se voit chargé d'arrêter le redoutable Gang des Léopards, responsable de gros braquages dans les rues de la capitale. Mais avant de pouvoir les arrêter, il faudrait déjà qu"ils parviennent à travailler en binôme sans s'entretuer au cours des entraînements ou des missions de terrain plus rocambolesques les unes que les autres.