Coco Chanel et Igor Stravinsky au cinéma avec Anna Mouglalis

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 30/12/2009 à 09H41
Coco Chanel et Igor Stravinsky au cinéma avec Anna Mouglalis

Coco Chanel et Igor Stravinsky au cinéma avec Anna Mouglalis

© Culturebox

"Coco Chanel et Igor Stravinsky" sort le 30 décembre 2009 sur les écrans. Le réalisateur Jan Kounen a choisi de s'intéresser à la relation brève mais intense entre la célèbre couturière et le musicien russe, des rôles interprétés respectivement par Anna Mouglalis et Mads Mikkelsen.

En avril 2009, la réalisatrice Anne Fontaine sortait "Coco avant Chanel" avec Audrey Tautou, un film qui racontait la jeunesse de la couturière. Cette fois, c'est un autre aspect de la vie et du tempérament de la couturière que Jan Kounen (réalisateur de "Doberman", "Blueberry", "99 francs") a choisi de mettre en avant. Il s'est inspiré du livre et du scénario de l'anglais Chris Greenhalgh qui relate la relation à la fois pécuniaire et amoureuse entre Chanel et Stravinsky. Un épisode qui n'apparaît pas systématiquement dans les biographies consacrées à la créatrice. D'ailleurs, la maison de couture, qui a apporté son soutien au réalisateur, parle de "fiction". Est-ce le cas ou pas ? Toujours est-il qu'avec ce film, Jan Kounen réunit deux personnalités entières, totalement investies dans leur art. Tous deux étaient des créateurs même si Stravinsky ne reconnut pas Chanel comme telle : "Vous n'êtes pas une artiste Coco, mais une femme qui vend des tissus", lui dira t-il un jour. "Coco Chanel et Igor Stravinsky" permet aussi de revivre le scandale provoqué par "Le Sacre du printemps" en 1913. Une création qui fascine toujours autant les chorégraphes.

Voir aussi sur Culturebox:

>L'interview bonus d'Anna Mouglalis sur le film

>Découvrir la biographie d'Anna Mouglalis dans notre espace VIP
>La vidéo Le sacre du printemps en version originale par les Ballets de Monte-Carlo)
>Un 
reportage consacré à  la magie Chanel au Grand Palais de Paris (juillet 2009)

Lire la critique complète du film sur france3.fr