Clint Eastwood, un grand monsieur pour clôre Lumière 2009, un (futur) grand festival

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 19/10/2009 à 10H47
Clint Eastwood, un grand monsieur pour clôre Lumière 2009, un (futur) grand festival

Clint Eastwood, un grand monsieur pour clôre Lumière 2009, un (futur) grand festival

© Culturebox

Lumière 2009, c'est fini. La 1ère édition de ce festival dédié aux grands classiques du cinéma s'est terminée dimanche 18 octobre avec une soirée de clôture dédiée à Clint Eastwood. Le réalisateur américain était là pour recevoir le 1er prix Lumière, attribué à un cinéaste pour l'ensemble de son oeuvre. Le public lui a fait une ovation.

Un mot d'abord sur le festival, qui a été un succès. Malgré les craintes de certains qui pensaient que le public n'allait pas venir voir des films vus et revus à la télé (pour certains) ou sortis en DVD depuis belle lurette, Lumière 2009 a gagné son pari. Les chiffres sont là  : sur les 52 000 places disponibles, plus de 47 000 ont été vendues. Et d'ores et déjà, le Grand Lyon, qui finance la manifestation, a confirmé qu'il y aurait bien une seconde édition. La question maintenant est : qui succèdera à Clint Eastwood? A son 1,88 mètre de talent et de charisme. Peu de réalisateurs actuels peuvent revendiquer une carrière comme la sienne, tant derrière que devant la caméra. Et  rares sont ceux qui possèdent une telle côte d'amour auprès du public. Clint Eastwood était certainement le plus légitime pour parrainer cette 1ère édition de Lumière 2009. Tout en trouvant son propre style, il revendique aussi l'héritage de ses aînés : Don Siegel, John Ford, Raoul Walsh... "J'ai la chance d'avoir grandi en voyant les films de ces gens là" dit-il. "Ils ont tout fait, tout connu, le succès, les échecs, les petits films, les grands films. Ce sont de belles carrières. On apprend toujours des films que l'on voit. Toujours aujourd'hui. Même si ce n'est pas forcément conscient." Mais pour réussir, Clint Eastwood s'est appuyé sur le conseil de son père : " N'attends rien d'autre que le résultat de ton propre travail ". Il semble que le fiston ait bien compris la leçon...

-> France 3 Rhône Alpes au coeur du festival avec l'émission Lezard