"Cleveland contre Wall Street" de Jean-Stéphane Bron, procès fictif d'un désastre annoncé

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 14/08/2010 à 12H06
"Cleveland contre Wall Street" de Jean-Stéphane Bron, procès fictif d'un désastre annoncé

"Cleveland contre Wall Street" de Jean-Stéphane Bron, procès fictif d'un désastre annoncé

© Culturebox

Le documentaire "Cleveland contre Wall Street" du réalisateur suisse Jean-Stéphane Bron sort sur les écrans le 18 août 2010. Il met en scène le procès fictif qui aurait pu opposer les banques américaines aux victimes des subprimes. Avec 100 000 familles expulsées, Cleveland est devenue la ville symbole de ce désastre économique.

Ce procès aurait pu devenir réalité. En 2008, un avocat, Josh Cohen, représentant des dizaines de familles mais aussi la ville de Cleveland, a assigné en justice les 21 banques ayant accordé des prêts à des clients qu'elles savaient insolvables. Ce recours collectif n'a jamais abouti, les banques de Wall Street s'opposant par tous les moyens à cette procédure. De son côté, Jean-Stéphane Bron s'est emparé du sujet pour montrer "comment était fabriquée la bombe". En 2003 il avait réalisé "Le génie helvétique", un documentaire qui décrivait le processus démocratique suisse. Il avait suivi les stratégies officieuses menées alors qu'une commission travaillait au Parlement de Berne sur une nouvelle loi liée aux manipulations génétiques. Un vrai thriller politique qui a été un des plus grands succès cinématographiques suisses de ces dernières années.

-> A voir aussi sur Culturebox :
Wall Street au festival de Cannes, le retour du capitalisme sur la Croisette
'Il divo' Andreotti sur grand écran
Bonnie and Clyde réinventés en comédie musicale façon polar