Cinéma : le festival Itinérances d'Alès fête ses trente ans en musique

Par @Culturebox
Mis à jour le 01/03/2013 à 18H14, publié le 01/03/2013 à 17H32
L'affiche d'Itinérances 2013

L'affiche d'Itinérances 2013

© Festival Itinérances

Pour sa 31e édition, le Festival de cinéma Itinérances d'Alès offre une programmation détonante avec pour fil conducteur la musique. Avec plus de 200 films projetés sur 11 jours, entre rétrospectives thématiques, hommages, inédits et de nombreuses avant-premières, Alès fait son cinéma du 22 mars au 1e avril. Retour sur 30 ans d'une aventure cinématographique et humaine hors-norme.

Depuis 30 ans, Itinérances est un moment incontournable de la vie culturelle alésienne .
Avec 46 000 entrées l'an dernier, le Festival s'impose un peu plus chaque année comme l'une des plus grandes manifestations généralistes de cinéma en France. Mais Rome ne s'est pas faite en un jour.

Une aventure de passionnés
En 1979, trois compères passionnés de 7ème Art, Malik Kerdouche, Jacques Héneaux et Yves Fenouil créent les ateliers cinéma d'Alès, visant à initier les jeunes et moins jeunes à l'ensemble des techniques cinématographiques. Un beau jour de l'année1983, il leur vient une idée folle : créer un festival alésien dédié au cinéma. Qui aurait cru à l'époque que ce petit festival bricolé avec les moyens du bord allait séduire les alésiens et que la belle aventure continuerait pendant 30 ans  ?

Et pourtant. La bobine s'est déroulée et le festival, qui prendra bientôt le nom d' «  Itinérances  » s'est développé au delà des espérances, accueillant dans la salle du Cratère des invités aussi prestigieux que Jerry Schatzberg, Aki Kaurismäki, Michael Haneke, Jean-Louis Trintignant, Benoît Poelvoorde, Bertrand Tavernier ou plus récemment Catherine Frot.

Pour autant, les organisateurs n'ont pas oublié ce qui constituait l'âme du festival  : «  Au départ, c'était une fête qui passait par la convivialité, il faut que ça le reste », confie Malik Kerdouche.
 
Une édition 2013 très musicale
Cette année, Itinérances vibrera au son de la musique de film en interrogeant les relations multiples qui unissent  les deux arts. Un vaste programme qui se penchera sur la vie des musiciens au cinéma et explorera les différents genres musicaux, de la musique classique au rock anglais, en passant par le jazz planant de la Nouvelle-Orléans et la chaleur  du flamenco.

A la découverte des compositeurs de musique de film, figures incontournables qui jalonnent l'histoire du cinéma, le festival fera la part belle à Alain Goraguer, responsable de l'extraordinaire bande originale de La planète sauvage de Laloux et Topor, présenté dans une version restaurée. En prime, un concert inédit autour de la musique de film par l'orchestre symphonique Divertimento dirigé par Zahia Ziouani viendra esbaudir les esgourdes des spectateurs les plus nostalgiques.
Alain Goraguer - Attaque Des Robots (La Planète Sauvage)
Coup de projecteur sur le cinéma norvégien
Autre moment fort de cette 31e édition, un focus sur le cinéma norvégien, encore assez méconnu en France, avec entre autre la projection du magnifique Oslo 31 août de Joachim Trier;  une avant première, Headhunters, polar décalé et hilarant et le truculent Dead Snow présenté lors d'une nuit zombie qui s'annonce particulièrement savoureuse.

Le festival proposera également un hommage à György Palfi, auteur des très remarqués Hic (de crimes en crimes) et Taxidermie qui viendra présenter en avant-première son film Final Cut- Mesdames et Messieurs, un voyage aussi magique que surprenant au pays du 7ème Art.
Marc-Henri Wajnberg, réalisateur éclectique de courts-métrages documentaires depuis 1970 sera lui aussi à l'honneur et présentera son nouveau film : Kinshasa Kids, également en avant-première.
Le Trailerde Kinshasa Kids de Marc-Henri Wajnberg
Quant à «  l'attraction  » de cette édition, il s'agit du brésilien Walter Salles,  réalisateur multiprimé de Carnets de voyage et Central Do Brazil, pressenti depuis plusieurs années, qui a enfin pu quitter son Brésil natal pour venir à la rencontre du public français.
J'oubliais : on attend même Georges Lautner, pour une rencontre autour de ses indémodables Tontons flingueurs.

En attendant le 22 mars et histoire de nous mettre l'eau à la bouche, Itinérances propose dans le cadre de la semaine cévenole de redécouvrir sur  grand écran la quintessence de la comédie musicale avec West Side Story lundi 4 mars au Cratère d'Alès. Entrée gratuite.
 
L'affiche du festival Itinérances 2013

L'affiche du festival Itinérances 2013

© Festival Itinérances
Vous habitez loin d'Alès ? Pas de panique, le festival a tout prévu et propose un «  Pack de Pâques  » comprenant 3 jours et 2 nuits de Festival du 30 mars au 1er avril avec films à volonté et logement à l'hôtel  pour la modique somme de 109 €/ personne.
Pas cher payé pour passer le week-end à se faire des toiles en se vivifiant de l'air frais des Cévennes.
 
Festival Itinérances à Alès
22 mars au 1er avril