"Ceci n'est pas un film" présenté à Cannes en l'absence de Jafar Panahi

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 21/05/2011 à 14H59
"Ceci n'est pas un film" présenté à Cannes en l'absence de Jafar Panahi

"Ceci n'est pas un film" présenté à Cannes en l'absence de Jafar Panahi

© Culturebox

"Ceci n'est pas un film" a été présenté hors compétition au festival de Cannes, en l'absence de Jafar Panahi. Le réalisateur iranien est actuellement assigné à résidence en Iran et sous le coup d'une peine d'emprisonnement de six ans, d'une interdiction de tourner et de quitter son pays. Mojtaba Mirtahmasb, co-réalisateur avec Jafar Panahi de "Ceci n'est pas un film", était, lui, présent à Cannes et nous a livré les difficultés auxquelles les cinéastes iraniens sont confrontés.  

La chaise de Jafar Panahi  était restée vide lors de la cérémonie d'ouverture du festival 2010. Le réalisateur iranien, primé deux fois à Cannes, toujours assigné à résidence et interdit de tournage, était donc à nouveau absent cette année. Dans "Ceci n'est pas un film", il relate, face à la caméra de Mojtaba Mirtahmasb, sa propre situation de cinéaste assigné à résidence et condamné à ne plus tourner. Dans ce documentaire parvenu à l'équipe du festival sous forme d'une clé USB, il nous confie ses doutes, ses inquiétudes et ses souffrances face à la caméra de son ami et documentariste Mojtaba Mirtahmasb. Malgré sa condamnation, Jafar Panahi a réussi à cosigner un documentaire bouleversant et révoltant.

A voir aussi sur Culturebox :
- Cannes-déroule-le-tapis-rouge-au-monde-arabe
- Les 20 films en compétition pour Cannes 2011
- Les-chats-persans-de-Bahman-Ghobadi-le-rock-en-cachette-à-Téhéran
- Alfred-Yaghobzadeh-l'Iran-du-shah-aux-mollahs-vue-par-un-photo-reporter
- Sarkha--Le-cri-de-l'école-nationale-des-arts-du-cirque-de-Tunis