Bertrand Bonello parle de son film "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 03/09/2011 à 09H26
Bertrand Bonello parle de son film "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"

Bertrand Bonello parle de son film "L'Apollonide, souvenirs de la maison close"

© Culturebox

Présenté à Cannes en 2011, "L'Appolonide, souvenirs de la maison close" est une luxueuse rêverie sur la condition de la prostituée dans un monde disparu, le réalisateur Bertrand Bonello en parle sur le plateau de France 3 Lorraine.

Bertrand Bonello n'a pas voulu faire un film politique ou social. Il nous raconte ici le quotidien de ces femmes, leurs joies, leurs craintes, leurs rivalités. C'est la deuxième fois que le réalisateur est en compétition à Cannes. En 2008, "De la guerre", avec Mathieu Amalric fut présenté à la Quinzaine des réalisateurs. Un beau parcours pour Bertrand Bonello qui n'est pas cinéaste de formation mais musicien. Après avoir accompagné plusieurs artistes comme Françoise Hardy ou De Palmas et réalisé plusieurs courts-métrages, il décide de se consacrer entièrement à cette autre passion. En 1998, son premier long métrage, "Quelque chose d'organique", est présenté au festival de Berlin.

A voir aussi sur Culturebox :
- Avec "L'appolonide", Bertrand Bonello nous plonge dans l'univers des maisons closes
- "Grisélidis ou la passe imaginaire" au Festival d'Avignon
- La douleur des prostituées sur scène dans "LB25(putes)"