Bernard, ni Dieu ni chaussettes, documentaire sur un agriculteur anarchiste

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 23/04/2010 à 10H33
Bernard, ni Dieu ni chaussettes, documentaire sur un agriculteur anarchiste

Bernard, ni Dieu ni chaussettes, documentaire sur un agriculteur anarchiste

© Culturebox

Dans,  "Bernard, ni Dieu ni chaussettes", sorti en salles en mars 2010, Pascal Boucher nous offre le portrait d'un agriculteur à la retraite hors du commun. Bernard Gainier aime sa région, le Loiret, son patois, et Gaston Couté, un poète  anarchiste du début du XXème siècle. 

Bernard Gainier est un gardien de la mémoire rurale et locale. Depuis 25 ans, cet anarchiste libertaire, comme il aime se qualifier, écume les salles des fêtes de son Loiret natal pour y conter les textes de son poète favori, Gaston Couté, le tout dans sa langue natale, le patois beauceron. Gaston Couté est né en 1880 dans le Loiret. En 1898, il se rend à Paris et ses textes rencontrent un certains succès dans les cabarets de la capitale. Il écrit également des chansons d'actualité pour des journaux anarchistes. Emporté par la tuberculose, il meurt à l'âge de 31 ans. Certaines de ses chansons ont été reprises par de nombreux interprètes, parmi lesquels Edith Piaf ou Bernard Lavilliers.

D'autres vidéos à voir sur Culturebox :
-
Avec "Louise M.", la Compagnie Marie Ruggeri fait revivre Louise Michel
- Christian Zeimert, exposition d'un peintre libertaire et roi de calembour
- Clovis Trouille, une vie de peintre en exposition