Avec Back, le réalisateur Loren Chourreau s'interroge sur la place de l'image dans l'espace public

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 07/06/2009 à 12H32
Avec Back, le réalisateur Loren Chourreau s'interroge sur la place de l'image dans l'espace public

Avec Back, le réalisateur Loren Chourreau s'interroge sur la place de l'image dans l'espace public

© Culturebox

Les clients d'une grande surface de Blagnac, en Haute-Garonne, ont ouvert de grands yeux début juin en voyant s'agiter, apparemment sans raison, un groupe de personnes dans les couloirs de la galerie marchande. Il s'agissait en fait du tournage de Back, un film de 40 minutes, réalisé par Loran Chourreau. Pour les besoins du tournage, des acteurs et figurants amateurs de la région ont été sollicités.

A l'origine du projet, il y a le collectif Le Petit Cowboy, créé en 2003, qui s'intéresse à  l'images sous toutes ses formes, du documentaire, aux clips, en passant par les vidéos expérimentales ou les courts-métrages. Tous ses membres viennent d'horizon très divers. C'est le cas du réalisateur, Loran Chourreau qui a été formé aux métiers du théâtre, aux sciences du langage et qui travaille aussi avec la compagnie de danse La Zampa. "Back" est à l'image de ce parcours multiple, mêlant danse, théâtre, improvisation, travail sur l'image. Ce moyen-métrage a été commandé par l'Usine, à Tournefeuille. Chaque année, cette structure dédiée aux arts de la rue, propose un film en plusieurs volets, intitulé "Fin d'interdiction de stationner". Il est tourné sur le territoire du Grand Toulouse et pour chaque épisode, la population est sollicitée. Back est donc le troisième volet de cette oeuvre originale. Au final, le film sera composé de scènes et d'installations réalisées en live dans lequel les simples spectateurs, filmés à leur insu, ont autant d'importance que les acteurs et les figurants.