Au Touquet, le FIGRA ouvre une fenêtre sur le monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 22/03/2012 à 16H21
"Chroniques d'un Iran interdit" de Manon Loizeau, en compétition officielle

"Chroniques d'un Iran interdit" de Manon Loizeau, en compétition officielle

© Magneto Presse

Depuis 19 ans, le Festival International du Grand Reportage d'Actualité (FIGRA) offre une vision unique et souvent inédite de la réalité du monde. Du 21 au 25 mars 2012, 72 films d'actualité retraçant les faits marquants de l'année écoulée seront diffusés avec la possibilité pour les spectateurs de dialoguer avec les journalistes et les réalisateurs.

 

 

Des enfants perdus de la Toundra à la situation en Afghanistan en passant par la surconsommation des pays riches, c'est l'actualité telle qu'on ne l'entrevoit que trop rarement à la télévision qui est présentée cette année par le FIGRA. Le festival dont le sous titre "Les écrans de la réalité", reflète parfaitement la philosophie, ouvre une fenêtre sur le monde et ses problématiques. Plus que spectateur, le public devient témoin privilégié des événements en ayant la possibilité de poser des questions et de débattre avec les réalisateurs et les journalistes. Parmis les temps forts cette année, la rencontre avec Hervé Ghesquière dont le visage a hanté nos écrans pendant de longs mois. Le grand reporter à France Televisions et son camarade Stéphane Taponier ont été retenus en otages en Afganistan pendant 547 jours avant d'être libérés en juin 2011.