"AO,le dernier Néandertal" de Jacques Malaterre

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 27/09/2010 à 14H58
"AO,le dernier Néandertal" de Jacques Malaterre

"AO,le dernier Néandertal" de Jacques Malaterre

© Culturebox

Dans son film "AO, le dernier Néandertal", Jacques Malaterre propose avec talent une histoire d'amour au temps de la préhistoire entre un homme de néandertal et une femme homo-sapiens. Un scénario a priori fantaisiste. Pas vraiment. Certains scientifiques ne sont pas loin de valider cette thèse.

1 % à 4 % d'ADN néandertalien retrouvés par le biologiste Svante Pääbo (institut Max Planck) dans notre génome. Et voilà le début d'une théorie. En réalité les choses sont très simples. Pour comprendre, il faut regarder de plus près l'arbre généalogique des humains. Il y a de cela 700.000 ans, l'Afrique était peuplée d'homo ergaster. Quelques tribus ont commencé à s'éloigner du gros de la troupe, pour s'en séparer définitivement voilà 400.000 à 500.000 ans. Ces émigrants ont pris la route de l'Europe, où ils se sont installés définitivement. Là, ils ont évolué doucement donnant naissance aux hommes de Néandertal vers - 250.000. Dans le même temps, les ergaster restés en Afrique, eux aussi, ont évolué pour donner naissance, vers - 200.000, aux homo sapiens. Vers - 70.000, une partie d'entre-eux a migré au Proche-Orient. Là, ils sont tombés sur des hommes de Néandertal qui avaient fui l'Europe recouverte de glace. Des couples se sont crées. Le résultat de ces unions mixtes se retrouve dans le génome humain. Une théorie scientifique qui pourrait démontrer que les phénomènes migratoires et les unions mixtes sont essentielles à l'évolution de l'espèce humaine. Mais, là c'est une autre histoire !

A voir aussi sur Culturebox :
Les vidéos sur Lascaux
Les vidéos sur la grotte du Mas d'Azil