"Vaiana, la légende du bout du monde", le Disney de Noël sous les tropiques

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 29/11/2016 à 19H01, publié le 28/11/2016 à 17H57
"Vaiana" de John Musker et Ron Clements

"Vaiana" de John Musker et Ron Clements

© The Walt Disney Company France

Le Disney de Noël est une tradition. Alors que l'énorme succès de "La Reine des glaces" en 2013 se déroulait dans les frimas du grand nord, c’est sous les tropiques, dans une île maorie de l’océan indien, que se situe le cru 2016. "Vaiana, la légende du bout du monde", inspiré des légendes locales, s’avère une belle réussite du studio aux grandes oreilles, cette fois, sans Pixar...

La note Culturebox

4
4/5

Princesse girly

Les studios Disney aiment les héroïnes : Blanche-Neige, Cendrillon, La Belle au bois dormant, La Petite Sirène, Raiponce, Merida ("Rebelle"), La Reine des neiges, Dory… Aujourd’hui, c’est Vaiana, princesse maorie. Depuis "Raiponce" (2010), finies les belle princesses un peu mièvres, les filles prennent le pouvoir et s’affirment comme autant de personnalités fortes, indépendantes, voire féministes, avec la belle à la longue chevelure et Merida. Vaiana est dans leur lignée. Elue par les forces de la nature - l’océan - comme salvatrice de son peuple, elle s’oppose à la volonté de son père, chef du village, qui a instauré comme tabou de ne pas franchir le lagon. Elle va prendre le large, pour renouer avec le passé d’explorateurs de ses ancêtres.

"Vaiana", la légende du bout du monde : la bande annonce

Elle s’alliera à Maui, un demi-dieu un rien macho, en le domptant à son tour pour mener à bien sa mission. Vaiana ne croise d’ailleurs que des "hommes" dans son périple : son père, Maui, un crabe bling bling égocentrique très réussi, et un monstre de lave. Les femmes tiennent le beau rôle : la sage grand-mère de Vaiana qui la guide, et la déesse nature à laquelle elle doit remettre le cœur volé par Maui. Son larcin était pour le bien des hommes, mais il les a plongés dans les ténèbres. Maui s’arroge au passage un rôle proche de Prométhée du panthéon grec, insufflant une pointe d’occident dans ce monde océanien.

Une image chatoyante

C’est toutefois la mythologie maorie qui domine, dans le rapport des hommes à la nature. Ce qui n’est pas sans rappeler les films d’animation du maître japonais Hayao Myazaki, notamment "Princesse Mononoké" (une autre héroïne indépendante et rebelle). La reconquête de la nature sur les ténèbres, au terme des deux films, leur est d’ailleurs en tout point comparable. Mais c'est l'aventure et l'humour qui priment, dans une cascade de péripéties dynamisée par une animation d'un réalisme étonnant, surtout dans les mouvements des personnages humains et leur texture, qui a fait bien des progrès, parvenant à se démarquer de l'aspect celluloïd fréquent dans l'animation numérique. La peau entièrement tatouée de Maui participe aussi de ce démarquage.

"Viana" de John Musker et Ron Clements

"Viana" de John Musker et Ron Clements

© 2015 Disney. All Rights Reserved.

Les nombreuses scènes maritimes offrent de magnifiques plans du trimaran de Vaina, qui sort littéralement de l'écran. Les couleurs des mers du sud sont féériques, avec son océan turquoise, la blondeur de ses plages, les couchers de soleil opalescents, le rouge incandescent du volcan… la scène sous-marine avec le crabe blin bling rappelle le meilleur du "Monde Némo". Le décor ne serait rien sans des personnages auxquels on s'attache d'emblée. La gracile, Vaiana, mais aussi son curieux animal de compagnie, une poule stupide qui n'en rate pas une. Maui tient le haut du pavé, tout en muscle, recouvert de tatouages animés avec lesquels il communique ; il est le principal déclencheur de rire, par sa personnalité hors norme, sinon envahissante. Disney touche une fois de plus au but dans ce flot d'aventures et d'émotions océanes.

"Vaiana, la légende du bout du monde" : une des affiches françaises

"Vaiana, la légende du bout du monde" : une des affiches françaises

© The Walt Disney Company France

LA FICHE

Animation de John Musker, Ron Clements (Etats-Unis), avec les voix françaises de :  Cerise Calixte, Anthony Kavanagh, Mareva Galanter - voix originales : Auli'i Cravalho, Dwayne Johnson, Nicole Scherzinger : 1h47 - Sortie : 30 novembre 2016

Synopsis : l y a 3 000 ans, les plus grands marins du monde voyagèrent dans le vaste océan Pacifique, à la découverte des innombrables îles de l'Océanie. Mais pendant le millénaire qui suivit, ils cessèrent de voyager. Et personne ne sait pourquoi... "Vaiana, la légende du bout du monde" raconte l'aventure d'une jeune fille téméraire qui se lance dans un voyage audacieux pour accomplir la quête inachevée de ses ancêtres et sauver son peuple. Au cours de sa traversée du vaste océan, Vaiana va rencontrer Maui, un demi-dieu. Ensemble, ils vont accomplir un voyage épique riche d'action, de rencontres et d'épreuves... En accomplissant la quête inaboutie de ses ancêtres, Vaiana va découvrir la seule chose qu'elle a toujours cherchée : elle-même.