Une grève perturbe la sortie du film de Noël de Scorsese

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 10/12/2011 à 16H18
Martin Scorsese sur le tournage de "Hugo Cabret"

Martin Scorsese sur le tournage de "Hugo Cabret"

© Warner Bros. France

Les salariés du laboratoire cinématographique LTC se sont mis en grève vendredi pour protester contre une possible liquidation judiciaire de leur société, empêchant la livraison de copies du dernier film de Martin Scorsese, "Hugo Cabret", qui sort mercredi.

Bloquer les copies
"Actuellement, nous bloquons les copies du film Hugo Cabret qui doivent être livrées dans toute la France", a affirmé à l'AFP une représentante des salariés. Selon cette responsable, l'usine restera occupée durant le week-end pour continuer "d'empêcher la sortie des copies". Il n’est toutefois pas précisé s’il s’agit de certaines ou de toutes les "galettes".

Les 115 employés de LTC, filiale à 100% du groupe Quinta industries et basée à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine), se sont mis en grève pour protester contre la liquidation judiciaire de leur société qui pourrait être prononcée jeudi au tribunal de commerce de Nanterre.
 

Liquidation le 15 décembre
"Jeudi, nous avions trouvé un accord avec notre principal actionnaire (l'homme d'affaires franco-tunisien Tarak Ben Ammar) sur un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) qui n'aurait touché que 74 personnes. Mais quelques heures plus tard, notre expert comptable nous annonçait finalement que la liquidation judiciaire de notre société serait prononcée le 15 décembre", a la représentante syndicale.

LTC, spécialisé dans la post-production, avait été placé le 3 novembre en redressement judiciaire, comme sa maison mère, avec une période d'observation de six mois. La holding Quinta industries, détenue à 83% par Tarak Ben Ammar et à 17% par Technicolor, est en cessation de paiement depuis le 1er septembre.