Regardez l'épisode des Simpsons en hommage à Stanley Kubrick

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Publié le 21/10/2014 à 16H25
Alex d'"Orange Mécanique' débarque à la soirée de "Eyes Wide Shut" : l'hommage à Stanley Kubrick des Simpsons pour Halloween 2014.

Alex d'"Orange Mécanique' débarque à la soirée de "Eyes Wide Shut" : l'hommage à Stanley Kubrick des Simpsons pour Halloween 2014.

© Saisie écran

Chaque année depuis 25 ans, la série des Simpsons propose un épisode particulier en trois parties à l'occasion d'Halloween, baptisé "Treehouse of Horror". Cette fois, le point fort était un hommage aux films de Stanley Kubrick. Regardez.

Baptisé "A Clockwork Yellow" en référence à "Orange Mécanique", cet épisode parodie les personnages de ce classique et fait des clins d'oeil à "2001 l'Odyssée de l'Espace", "Eyes Wide Shut", "Barry Lyndon" et "Full Metal Jacket". Curieusement, aucune référence à "Shining", pourtant particulièrement approprié pour Halloween... Il y a une explication à cela : "Shining" était déjà au centre d'une précédente parodie des Simpsons pour Halloween, il y a 20 ans, et est considéré par beaucoup comme le meilleur.

L'épisode 2014 en hommage à Stanley Kubrick : Alex et sa bande d'"Orange Mécanique" débarquent à la soirée de "Eyes Wide Shut"

L'épisode 2014 débute alors que le violent Alex d'"Orange Mécanique" et son gang de voyous malsains, débarquent, accent british compris, à l'orgie masquée de "Eyes Wide Shut". Peu après, un monolithe de "2001 l'Odyssée de l'Espace" se révélera en réalité un iPhone oublié par un invité et rendu immense par un effet de perspective. Puis sont convoqués le personnage surnommé Grosse Baleine de "Full Metal Jacket" et les échanges au pistolet de "Barry Lyndon" (à ce stade, le personnage blessé assure ne plus savoir lui-même à quoi il fait référence).

La fin est savoureuse : on y voit Stanley Kubrick lui même sur la table de montage, songeur. A son assistant, il déclare "brûlons tout ça, réécrivons tout et recommençons à zéro".