"Madagascar 3, bons baisers d’Europe" : attention les yeux !

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 15/05/2012 à 14H08
Dans le 3e épisode, la bande se retrouve en Europe, sur la Côte d'Azur

Dans le 3e épisode, la bande se retrouve en Europe, sur la Côte d'Azur

© DreamWorks Animation

Film d'animation en 3D relief d'Eric Darnell, Tom McGrath et Conrad Vernon (Etats-Unis), avec les voix (VO) de Ben Stiller, Chris Rock, Jessica Chastain et en VF de José Garcia, Anthony Kavanagh, Jean-Paul Rouve, Marina Foïs, Marianne James - 1h33 - Sortie : 6 juin

Synopsis : Alex le lion, Marty le zèbre, Gloria l'hippopotame et Melman la girafe cherchent toujours désespérément à rentrer chez eux ! Évidemment, King Julian, Maurice et les pingouins les suivent dans leurs péripéties… Leurs aventures les mènent en Europe où ils trouvent une couverture idéale : un cirque ambulant, qu'ils vont devoir ré-inventer – façon Madagascar...

Madagascar 3, Bons Baisers D’Europe : la bande annonce

Du grand spectacle
Un démarrage à 200 à l’heure, un gag visuel toutes les vingt secondes… La saga repart en fanfare et tient le rythme jusqu’au bout. Fini l’Afrique, la joyeuse bande a un nouveau terrain de jeu : l’Europe, où elle déboule sans préliminaire. Et pas n’importe où, à Monaco, dans une ambiance de casino, très James Bond.
C’est drôle, ça fuse. Et le réalisme graphique est époustouflant. On pouvait redouter un certain essoufflement, l’épisode de trop… Et bien non ! Toutes les qualités des n°1 et 2 sont là : l’humour, premier et second degrés, les effets de surprises, les accélérations brutales, et les clichés délicieusement surlignés, à l’image de la formidable Chantelle Dubois, mi-capitaine de police ultra franchouillarde, mi-chien de chasse, bien décidée à faire de la tête d’Alex sont plus beau trophée… Une adversaire  coriace, inoxydable, qui se relève toujours du dernier coup supposé fatal !

Un hommage au cirque
Après avoir quitté la Principauté, ses palaces et ses salles de jeux, Alex et ses amis se retrouvent embarqués dans une troupe de cirque. L’occasion de découvrir de nouveaux personnages attachants : Vitaly, le tigre russe macho et désabusé ; Gia, jaguar sentimental(e) et Stefano, l’otarie un peu simple d’esprit, pleine d’amour et d’enthousiasme pour sa bande et son métier.
Dans cette partie, Madagascar 3 ralentit un peu la cadence, laisse parler les sentiments, et dépeint de fort jolie manière les coulisses d’un cirque qui vivote tant bien que mal, porté par la passion de ses animaux… Mention spéciale à la love story hilarante entre King Julian et l’énorme Sonya, l’ourse au tricyle.

Film projeté Hors compétition.

Film projeté Hors compétition.

© Paramount Pictures France

Ca c’est de la 3D !
Il arrive bien souvent qu’on se demande ce que la 3D apporte à un film, et pourquoi on nous a obligé à chausser ces encombrantes lunettes durant 90 minutes. Ici, la question ne se pose pas : les effets en relief sont omniprésents, et remarquablement exécutés.
Petit bémol sur les séquences de représentation du cirque, longues, répétitives, et, disons-le, un poil rococo, avec une avalanche de couleurs très « Las Vegas » qui n’apporte pas grand-chose au film.

Allez-y !
En résumé, retenons cette bonne nouvelle : les scénaristes de Madagascar n’ont pas encore épuisé leurs réserves créatives. Adultes, ados et enfants peuvent se précipiter dans les salles en toute confiance  !