"La cage", le film d'animation de Loïc Bruyère qui a déjà fait le tour du monde

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/03/2017 à 19H03, publié le 21/03/2017 à 18H36
"La cage", court-métrage d'animation de Loïc Bruyère

"La cage", court-métrage d'animation de Loïc Bruyère

© Loïc Bruyère / Folimage

"Les P'tits explorateurs", un film regroupant 4 courts-métrages d'animation du studio drômois Folimage, sort en salles le 5 avril. Parmi les films à découvrir, celui du lyonnais Loïc Bruyère, "La cage". Il a déjà été sélectionné dans plus de 60 festivals dans le monde entier et a reçu plusieurs prix. Rencontre avec Loïc Bruyère, le réalisateur de cette jolie fable sur l'entraide et l'amitié.

Loïc Bruyère savoure l'émulation autour de son film "La cage". Sélectionné dans plus de 60 festivals dans le monde entier, il vient par exemple d'être remarqué au "New-York International Children's Film Festival", dont Sofia Coppola, Uma Thurman et Geena Davis faisaient partie du jury. Ce court-métrage a une signification particulière pour ce réalisateur lyonnais de 37 ans. "En 2012, à cause de gros problèmes de dos, je suis resté coincé chez moi pendant presque un an. Je me suis alors souvenu de cet ours qui tournait en rond dans sa vieille cage du parc de la tête d'or à Lyon, et que je voulais libérer", explique-t-il. Il a alors imaginé cette histoire, celle d'un ours prisonnier de sa cage et qui ne sait pas chanter, et d'un oiseau qui ne sait pas voler mais qui chante très bien. Ensemble, ils vont surmonter leurs faiblesses, se soutenir et se libérer. Une métaphore de cette période de la vie du réalisateur. "J'ai compris que je ne pouvais pas me libérer tout seul. J'étais comme cet ours. Et les oiseaux représentent ma femme, mes enfants et tous mes proches qui m'ont aidé pendant cette période difficile". 
 

Travail du personnage de l'ours

Travail du personnage de l'ours

© Loïc Bruyère / Folimage

Un financement difficile

Scénario, planches de dessins et story-board en poche, le réalisateur, qui est aussi scénariste et animateur, se met en quête de financements. Il n'est pas retenu par le festival d'animation d'Annecy, car lui dit-on, son film vise un public trop jeune. Mais des représentants du studio Folimage prennent contact avec lui, enthousiasmés par le projet, qui sera finalement co-produit par Folimage et l'école de création digitale Aries, où Loïc Bruyère est enseignant. Alors qu'une dizaine de personnes est nécessaire à la réalisation d'un tel film, le budget ne permettait pas de faire travailler d'autres personnes. "J'ai donc tout fait, la mise en scène, l'animation, les décors, le scénario et le suivi de projet". Pour la narration musicale de "La cage", il a fait appel au compositeur lyonnais Romain Trouillet

Sur un air de Charleston

Car la musique est l'autre ingrédient indispensable à ce film, drôle et poétique à la fois. Romain Trouillet et le chanteur André Minvieille ont apporté une tonalité jazzy et Charleston, qui rappelent à Loïc Bruyère l'ambiance de ses Disney préférés, "Les Aristochats" et" Le livre de la jungle". "L"un de mes souvenirs préféré est quand "La cage" a été diffusé au festival "Plein la bobine" de la Bourboule. Les enfants présents dans la salle se sont tous levés pour danser avec l'ours, portés par la musique". 
Fort du beau succès dans les festivals du monde entier de "La cage" et de sa sortie prochaine en salles, Loïc Bruyère compte bien développer de nouveaux projets personnels. Série, long-métrage, et projet multimédia, il n'a pas fini de partager avec le public son univers drôle et touchant. 

Planche de travail sur le film "La cage"

Planche de travail sur le film "La cage"

© Loïc Bruyère / Folimage

Loïc Bruyère

Loïc Bruyère est diplômé de l'école Emile Cohl de Lyon, et se fait remarquer avec son film de fin d'études "Loulou et les moutons fous" (2008).
En 2009, sa série d'animation en 13 épisodes "Nuts, Nuts, Nuts", est diffusée sur Canal Family.
En 2011, il anime sur la série "Michel", produite par Folimage.
En 2016, il écrit et réalise "La cage", qui sort en salles le 5 avril 2017.