"Gnoméo et Juliette", quand le cinéma d'animation s'empare de Shakespeare

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 16/02/2011 à 15H08
"Gnoméo et Juliette", quand le cinéma d'animation s'empare de Shakespeare

"Gnoméo et Juliette", quand le cinéma d'animation s'empare de Shakespeare

© Culturebox

Roméo et Juliette chez les nains de jardin, cela devient "Gnoméo et Juliette", un film d'animation en 3D qui sort le 16 février 2011 sur les écrans. Réalisé par Kelly Asbury (co-réalisateur de Shrek 2), co-produit par Elton John qui signe aussi la bande originale, le film revisite avec humour la célèbre tragédie amoureuse de Shakespeare.

Shakespeare ne se retourne même plus dans sa tombe, tant son oeuvre a déjà été reprise. C'est cependant la première fois que le cinéma d'animation s'empare de cette histoire. Le célèbre dramaturge anglais peut au moins être rassuré sur quelques points, notamment l'esprit très "british" du film : jardins à l'anglaise et ironie typiquement britannique. "Gnoméo et Juliette" a d'ailleurs été réalisé à Londres et, clin d'oeil judicieux, l'action  se déroule à Stratford-Unpon-Avon, ville natale de l'auteur de "Roméo et Juliette". Et si certains anglais s'offusquent de voir la grande histoire d'amour de leur génial auteur transposée chez les nains de terre cuite, il faut leur dire que c'est un britannique, Sir Charles Isham, de voyage en Allemagne, qui contribua à populariser ces statuettes (dont on trouve trace au Moyen-Age) en les ramenant en 1847 en Angleterre.
Dernier détail, qui ne concerne que les petits frenchies : c'est l'imitateur Michael Gregorio qui prête sa voix à Gnoméo dans la version française.

- > A voir aussi sur Culturebox :
->>
Arrietty-le-nouveau-film-d'animation-des-studios-Ghibli
->> Le-crayon-d'or-de-Disney-Glen-Keane-expose-à-Paris
->>Raiponce-le-nouveau-Walt-Disney-double-par-Isabelle-Adjani-et-Romain-Duris