"Alice Comedies", les premiers dessins animés inédits de Walt Disney

Par @Culturebox Journaliste, responsable de la rubrique Cinéma de Culturebox
Mis à jour le 09/12/2016 à 18H56, publié le 06/12/2016 à 19H18
Virginia Davis dans "Alice Comedies" (1924) de Walt Disney

Virginia Davis dans "Alice Comedies" (1924) de Walt Disney

© Malavida

Avant Mickey, il y eût "Oswald, le lapin chanceux", et avant Oswald, il y eût les Alice’s Comedies, à partir de 1923, les tout premiers films d’animation de Walt Disney. Il expérimentait alors le mixage de dessins animés avec des prises de vues réelles, technique que le studio développera des années durant, de "Mary Poppins", à "Peter et Elliott le Dragon", en passant par "L’Apprentie sorcière".

La note Culturebox

4
4/5

Disney, Félix et Alice

Alors que le nouveau Disney de Nöel, "Vaiana, la légende du bout du monde" est dans toutes les salles, découvrir les "Alice’s Comedies" est un moment de fraîcheur et de poésie incomparable. Walt Disney, passionné d’animation, connaît les premiers dessins animés du cinéma réalisés par Emile Cohl en 1908, puis ceux de Winsor McKay, "Little Nemo" (1909) et "Gerti le dinosaure" (1914).
"Alice Comedies" : la bande annonce

Il est au fait comme tout le monde de "Félix le chat" de Pat Sullivan, apparu dès 1919 sous une forme embryonnaire et qui deviendra Félix tel qu’on le connaît en 1923. Les premiers Disney doivent pour beaucoup à Sullivan dans le trait et les aplats noirs pour le graphisme, ainsi que dans la mise en scène d’historiettes animalières. Disney est en même temps admirateur de Charlie Chaplin pour son sens du burlesque irrévérencieux. Idée génial, il va lier le cinéma traditionnel avec le dessin animé. Cela donnera les "Alice’s Comedies" quand il aura trouvé la petite actrice idéale en Virginia Davis, une gamine de huit ans aux boucles d’or, très photogénique qui, même dans ses pantomimes, semble avoir une gouaille irrésistible.

Virgina Danis dans "Alice Comedies" (1924) de Walt Disney

Virgina Danis dans "Alice Comedies" (1924) de Walt Disney

© Malavida

Les Petites canailles

Le distributeur Malavida a restauré, numérisé et sonorisé avec des musiques originales quatre courts-métrages de la série, inédits jusqu’ici au cinéma. "Le Pestacle du Far West", "La Maison hantée", "Alice chef Pompier" et "Une journée à la mer" sont des pépites d’invention et de drôlerie. Explose à l’écran la petite Virginia Davis qui, malgré ses talents évidents pour la comédie, restera cloisonnée à quelques films dans les années 20, Alice étant son plus grand rôle.

"Le Monde merveilleux d'Alice" (Walt Disney, 1923)

Dommage que le tout premier film de la série, "Le Monde merveilleux d’Alice" (1923) ne figure pas dans ce florilège merveilleux. Ses aventures, où elle côtoie les autres enfants du quartier rappellent "Les Petites canailles" ("Little Rascals"), série de courts-métrages américains apparue en 1922. Disney fait preuve d’une inventivité et d’une technique hors pair dans ses petits films dynamiques et enjoués qui ravissent les yeux et les zygomatiques. A découvrir et à voir sans modération.

"Alice Comedies" : l'affiche

"Alice Comedies" : l'affiche

© Malavida

LA FICHE

Dessin animé de Walt Disney (Etats-Unis), Avec : Virginia Davis - Durée : 42 minutes - Sortie : 7 décembre 2016
A partir de 3 ans

Synopsis : Les premiers films de Walt Disney datent des années 20, ce sont des mélanges de diverses techniques d'animation, des bijoux d'inventivité, de drôlerie et de poésie, des courts films menés tambour battant par une petite héroïne en chair et en os, Alice. Le programme contient quatre burlesques Noir et Blanc restaurés par Malavida et sonorisés par L'Orchestre de Chambre d'Hôte.