"Mercenaire", le parcours initiatique d'un rugbyman wallisien

Par @Culturebox
Publié le 05/10/2016 à 11H26
Toki Pilioko, Rugbyman wallisien dans "Mercenaire" et dans la vie © Jean-François Lixon

"Mercenaire", un film français de Sacha Wolff. L'histoire d'un jeune rubyman Wallisien qui brave l'interdit paternel et part jouer en métropole. De désillusion en compromission, il comprend qu'il a rompu le fil qui le reliait à son île d'origine sans réussir à en nouer un nouveau avec sa terre d'accueil. Tendre et violent.

La note Culturebox

4
4/5
A première vue, "Mercenaire" est un film sur ces jeunes rugbymen pleins d'espoir venus des îles françaises du bout du monde pour consolider les équipes métropolitaines et qui se vendent au club le plus offrant. Sacha Wolff, le réalisateur, dénonce ce marchandage de maquignons autour d'athlètes souvent très jeunes, des post adolescents d'un mètre quatre-vingt-dix pour cent trente kilos. Il met aussi en évidence les dirigeants de petits clubs qui empoisonnent les joueurs en leur faisant ingurgiter des médicaments dopants sans même le leur expliquer. Rien que les amateurs de rubgy ne sachent déjà. C'est dans sa deuxième dimension que "Mercenaire" reste le plus intéressant. Dans cette rupture avec la terre paternelle, ses rites, ses traditions pour suivre un espoir de réussite sportive qui se transforme souvent en chimère inaccessible.

Reportage : D.Wolfromm, JJ Buty, L.Calvy, S.Lacombe

L'histoire que nous conte Sacha Wolff possède évidemment une dimension intiatique. L'adolescent Soane (Toki Pilioko) du début du film sera bien sûr devenu un homme au générique de fin. Sacha Wolff en aura profité pour évoquer les traditions océaniennes, l'importance de la figure du père, un code de l'honneur tout à fait particulier qui reconnait la raison du plus fort. Il aura également touché du doigt ce statut si particulier des Français d'Océanie, et en particulier de Wallis-et-Futuna, qui ont le sentiment, assez juste, qu'en métropole on les connaît moins que leurs voisins de Nouvelle-Calédonie, et moins encore que les étrangers de Nouvelle-Zélande et d'Australie.

Sacha Wolff a choisi ses acteurs principaux parmi de vrais joueurs de rugby océaniens évoluant dans des clubs français. Dans les rôles principaux, seul celui de la petite amie du héros (Iliana Zabeth) est tenu par une comédienne. Pour les scènes tournées en Nouvelle-Calédonie (où il y a plus de Wallisiens qu'à Wallis!), il s'y est pris de la même façon avec, pour guide, l'un de ses interprètes rugbymen. Ce choix de ne faire appel qu'à des comédiens amateurs ne porte aucun préjudice au film. Chacun d'entre eux, et particulièrement Toki Piloko interpréte avec légèreté toutes les nuances des sentiments et des situations.
"Mercenaire" de Sacha Wolff

"Mercenaire" de Sacha Wolff

© Ad Vitam

"Mercenaire" peut dont se lire à plusieurs niveaux, celui du passage à l'âge adulte et du parcours initatique, celui du choc des cultures et de la diversité au coeur même du territoire français, celui aussi de la relation père-fils et l'impossibilité de se dire son amour quand on n'a jamais appris à se parler. Celui aussi de la perversion de l'idéal sportif. Autant de niveaux qui se croisent, s'entrecroisent, s'influencent pour faire de "Mercenaire" un grand film d'"aventure intimiste".

Synopsis : Soane, jeune Wallisien, brave l’autorité de son père pour partir jouer au rugby en métropole. Livré à lui-même à l’autre bout du monde, son odyssée le conduit à devenir un homme dans un univers qui n’offre pas de réussite sans compromission.
 

LA FICHE

"Mercenaire" Film français de Sacha Wolff, avec Toki Pilioko, Iliana Zabeth, Mikaele Tuugahala, Peteleo Sealeu... 1h44, sortie prochaine