Trois idées de sortie BD pour ce week-end

Le festival Quai des bulles à Saint-Malo, des comics à la Grande halle de la Villette à Paris et une vente aux enchères sur les pères fondateurs de la BD… à vous de choisir !

Quai des bulles à Saint-Malo

C’est le deuxième plus grand festival de BD en France après Angoulême. Et peut-être le plus sympa. Saint-Malo, chaque année fête dignement fin octobre la bande dessinée. Tout se passe principalement autour du Palais du Grand Large, à proximité des plages et des remparts, le 23, 24 et 25 octobre. Le festival est très fréquenté les après-midis du samedi et du dimanche. Privilégiez les matinées notamment pour les expositions ou les inévitables séances de dédicaces.quaidesbulles2015icone-590x295Et quelle bonne idée de fêter cette année les 40 ans de Fluide Glacial dans une exposition anniversaire. Alors que Pilote ou l’Echo des savanes ont disparu depuis belle lurette, lui, bon quadra, tient toujours sur ses deux pieds que sont l’«Umour et la bandessinée ». Créé par Gotlib, il a accueilli parmi les plus grands auteurs de BD comme Franquin, Bretécher, Goosens, Giménez, Edika ou, plus récemment, Blutch, Larcenet et Sattouf. Il a vu naître Les Bidochons, Superdupont, Carmen Cru, Litteul Kevin ou Soeur Marie-Thérèse des Batignolles. L’exposition est une rétrospective avec des planches originales de ses auteurs les plus emblématiques avec en prime une visite de la salle de rédaction du journal.

A voir aussi, l’exposition sur Tardi et son adaptation d’un polar de Manchette, Le petit bleu de la côte ouest. Ou encore, celle sur le travail autobiographique d’un auteur, Nicoby, qui réalise depuis quelques années de vraies pépites. Comme cette biographie conçue avec son comparse Joub sur Fournier, l’auteur du célèbre L’Ankou de Spirou et Fantasio. Dans l’atelier de Fournier est un album indispensable à tout amateur de BD.

Comic Con à Paris

Sous la Grande halle de la Villette à Paris se tient, du vendredi 23 au dimanche 25 octobre, un grand rassemblement un peu fourre-tout autour de la pop culture version américaine. C’est le pendant US de la Japan expo. Plus orienté science-fiction et super-héros avec les séries télé, les jeux vidéo, le cinéma, des cosplayers et de la bande dessinée qui prend le nom, pour l’occasion, de comics.

Parmi les invités, il y a de très beaux rendez-vous. Comme celui avec l’Américain Frank Miller (Batman, Dardevil ou Sin City) ou le Néo-Zélandais Colin Wilson qui a dessiné La jeunesse de Blueberry et vient de terminer un album de XIII mystery (Martha Shoebridge).

MetaBaron couv

C’est l’annonce aussi d’un grand retour, celui de la série mythique Méta-Baron aux Humanoïdes associés. L’aventure ne se fera plus avec les auteurs historiques, Alexandro Jodorowsky, Moebius ou Juan Giménez. La série est prévue en huit tomes écrits par le scénariste Jerry Frissen et dessinés par quatre auteurs différents. Le tome un sort en avant-première pour le Comic con. Il est dessiné par Valentin Sécher, jeune artiste au trait hyperréaliste et au graphisme puissant, révélé dans sa précédente série Khaal. Valentin Sécher sera en rencontre-dédicace pendant le festival. Le détail sur le site du Comic con.

Vente Sotheby’s

Pour le plaisir des yeux plus que pour celui du portefeuille, la vente de la collection d’un amateur éclairé, samedi, chez Sotheby’s. A l’origine, un Belge, un grand collectionneur du nom de Jean-Arnold Schoofs, qui a eu le très bon goût d’accumuler des oeuvres de la plupart des grands maîtres de la bande dessinée européenne et américaine. Quelques noms pour donner le tournis : Franquin, Uderzo, Jacobs, Martin, Peyo, Tillieux pour les Européens et, pour les Américains, Will Eisner, Winsor McCay, Milton Caniff,…

La double-planche de Tintin dans Le Sceptre d'Ottokar (© Hergé / Moulinsart / Casterman).

La planche de Tintin dans Le Sceptre d'Ottokar (© Hergé / Moulinsart / Casterman)

Le morceau de choix étant une des plus belles oeuvres d’Hergé mise en vente depuis quelques temps. Une double planche du Sceptre d’Ottokar où Tintin en avion se trouve pris dans un tir de DCA. Une merveille dans la sobriété et l’efficacité du dessin, dans la narration, le cadrage et le découpage. La collection, une soixantaine de planches, est visible jusqu’à vendredi 18 heures à Paris chez Sotheby’s. Ensuite, si vous voulez vraiment la contempler, il vous faudra l’acheter. La vente a lieu samedi 24 octobre à 14H30. L’estimation est entre 600 000 et 800 000 euros. Gloups !

  • Francis Forget

    La double planche de Tintin est partie à 1.563.000 €. C'est, selon Sotheby's, le record mondial pour une double planche originale d'Hergé.

  • Francis Forget

    Je suis à Quai des bulles à Saint-Malo. Il y a beaucoup, beaucoup de monde (samedi après-midi). C'est compliqué pour les expositions et très pénible autour des stands des éditeurs.