Baudelaire bat des records de vente à Drouot

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 02/12/2009 à 10H03
Baudelaire bat des records de vente à Drouot

Baudelaire bat des records de vente à Drouot

© Culturebox

C'est une vente exceptionnelle qui a eu lieu le mardi 1er décembre 2009 à l'Hôtel Drouot à Paris. Elle présentait des documents ayant appartenu à Charles Baudelaire : lettres personnelles, livres, documents administratifs, objets personnels. Parmi les raretés : une édition originale des "fleurs du mal" et la lettre dite "du suicide". Les acheteurs ont répondu présents puisque le montant de la vente a dépassé les 4 millions d'euros.

Depuis la mort du poète le 31 août 1867, aucunes de ces pièces n'avaient été dispersées. Elles avaient par contre été exposées en 1957 à la Bibliothèque Nationale et en 1968 au Petit Palais. Baudelaire n'avait pas laissé de testament. Ces pièces ont donc été transmises à sa mère, Caroline Dufays, (remariée au général Aupick) puis à Narcisse Ancelle, ami et homme de biens du poète, puis à ses descendants. Cent quarante-deux ans après sa mort, l'oeuvre de Baudelaire continue de fasciner. Au point de générer des ventes records. Face à ces chiffres étourdissants, on rappellera quand même que le poète, comme de nombreux artistes "maudits" (on pense notamment à Van Gogh) termina sa vie dans le plus grand dénuement.