Diaporama 11 photos
Par Corinne Jeammet @Culturebox

Visite de l'opulent écrin Art Nouveau de Cardin: un moment d'évasion

Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 26/10/2012 à 14H04
  • Nécessaire de coiffure en argent massif
    01 /11
    Nécessaire de coiffure en argent massif
    C'est un cadeau d’un admirateur américain à l’actrice Sarah Bernhardt lors d’une des cinq tournées qu'elle effectua aux USA. Composé d'un miroir à main, de différentes brosses, à cheveux, à vêtements et de petites boîtes, il est orné d'un riche décor d’églantine.
    © Corinne Jeammet
  • Le lit de Sarah Bernhardt
    02 /11
    Le lit de Sarah Bernhardt
    C'est une pièce unique signée Marjorelle. Elle a été réalisée en 1899. Ce lit est orné d'iris, de feuilles de nénuphars, de fleurs. C'est dans cette chambre que la courtisane apporte une dernière retouche aux armes de sa beauté : coiffures, robes, chapeaux et bijoux..  
    © Corinne Jeammet
  • Autre lit d'une courtisane
    03 /11
    Autre lit d'une courtisane
    Ce lit est taillé dans du bois de citronnier. Il représente des pavots symboles de l'opium et du sommeil.
    © Corinne Jeammet
  • Un tableau d'Henri Toulouse-Lautrec Henri (1864-1901)
    04 /11
    Un tableau d'Henri Toulouse-Lautrec Henri (1864-1901)
    Femme de profil
    © Corinne Jeammet
  • Une horloge en argent
    05 /11
    Une horloge en argent
    Une horloge en argent © Corinne Jeammet
  • Décor sur une porte d'un meuble
    06 /11
    Décor sur une porte d'un meuble
    Le décor sur le mobilier a toute son importance. L'Art Nouveau, c'est l'époque du symbolique, les meubles parlent : ainsi tout comme le lierre qui s’agrippe au mur des maisons, celui qui s'aggripe sur un bureau symbolise le savoir dans votre cerveau.
    © Corinne Jeammet
  • Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    07 /11
    Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    © Corinne Jeammet
  • Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    08 /11
    Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    © Corinne Jeammet
  • Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    09 /11
    Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    Lampe en pâte de verre cloisonnée de l'Américain Louis-Comfort Tiffany
    © Corinne Jeammet
  • Un boudoir
    10 /11
    Un boudoir
    Surgi dans l’Europe vers 1880, l’Art Nouveau puise son inspiration dans l’univers végétal, floral et l’imaginaire de la femme.
    © Corinne Jeammet
  • La salle à manger
    11 /11
    La salle à manger
    L'art Nouveau envahit de façon obsessionnelle les barbotines, les faïences, les verreries et les meubles dans une ronde de courbes et de contrecourbes emmêlées et un feu d’artifice de couleurs.
    © Corinne Jeammet

Une invitation à visiter le musée Art Nouveau de Pierre Cardin. Pourquoi pas ! Si je connais le couturier, j'étais loin d’imaginer me retrouver chez Maxim’s un soir de fashion week parisienne pour découvrir sa collection privée. Le couturier y a recréé l’appartement d’une élégante courtisane sur 3 étages et 12 pièces. C’est en partie grâce à ces Dames que son établissement -classé monument historique- est entré dans l’histoire de Paris. Tout le gotha international a, en effet, participé aux grandes heures de ce restaurant. Propriétaire depuis 1981 de ce lieu, symbole de l’Art Nouveau, le couturier collectionne depuis plus de 60 ans les chefs d’œuvres les plus caractéristiques de la Belle Epoque (1890 à 1910). Il y a rassemblé tout ce qu’il a de mieux : des pièces venues du monde entier signées des plus prestigieux créateurs tels que Majorelle, Tiffany, Gallé, Massier…

La porte s’ouvre sur un univers d’opulence, de profusion, très à l’inverse des créations modernes du couturier
Ici l’atmosphère est intimisme, feutrée et chaleureuse. Après une journée passée à courir les défilés du prêt-à-porter printemps-été 2013, me voici plongée au cœur d’une accumulation d’objets et de meubles… Ils sont plus de 1.000 à y être réunis : argenterie, vaisselle, faïence, luminaires... Partout où mon regard se pose, je découvre une nouvelle merveille. Je suis emballée... Mon coup de coeur : un nécessaire de coiffure en argent massif ayant appartenu à Sarah Bernhardt. J'ai découvert un lieu incroyable chargé d'histoire. Souvenir en images de cette visite émouvante.

Musée Art nouveau. 3, rue Royale. 75008 Paris. Au dessus du restaurant Maxim's. Les visites guidées d'une heure sont organisées sous la direction de Pierre André Hélène, historien d’art. Elles sont agrémentées d'anecdotes croustillantes. Tous les jours sauf lundi et mardi de 14h à 17h30. Visites :14h. 15h15. 16h30.