Télérama lance un guide culturel mensuel pour les enfants

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/03/2014 à 15H45
"Télérama Enfants", guide de sorties et de biens culturels pour les 4 à 12 ans.

"Télérama Enfants", guide de sorties et de biens culturels pour les 4 à 12 ans.

© DR

Le journal Télérama lance un nouveau mensuel gratuit à destination des parents d'enfants âgés de 4 à 12 ans. Disponible dans de nombreux lieux (théâtres, cinémas, musées, bibliothèques...) et sur internet, "Télérama Enfants" propose les coups de coeur de la rédaction en matière de spectacles et sorties ainsi qu'une sélection de produits culturels à destination de cette tranche d'âge.

Un "couteau suisse" pour parents
Le journal sera d'abord diffusé en supplément du journal en Ile-de-France pour le premier numéro, avant d'être distribué dans de nombreux lieux culturels en île-de-France puis partout en France d'ici septembre.

"Télérama Enfants" se présente à la fois comme "une boussole pour s'orienter dans la jungle des loisirs pour enfants", et "un kit de survie" au pays de la consommation culturelle junior et 'le couteau suisse des parents perdus sur le chemin de l'éveil" des petits.
Ce mensuel, qui reprendra largement les différentes pages "Enfants" de l'hebdomadaire (environ 70% de son contenu) mais proposera aussi de l'inédit, donnera des recommandations de spectacles, livres, musique, films ou jeux vidéos, et proposera des portraits et rencontres avec des écrivains, illustrateurs, professeurs ou conteurs. 
 
Avec ce suppplément gratuit, "nous pensons que nous remplissons notre challenge d'essayer d'ouvrir la culture au plus grand nombre d'enfants possible", a souligné la directrice de la rédaction de Télérama Fabienne Pascaud, lors d'une conférence de presse.
"Télérama Enfants",  le guide de sorties et de biens culturels pour les 4 à 12 ans.

"Télérama Enfants",  le guide de sorties et de biens culturels pour les 4 à 12 ans.

© DR


Rentable dès le premier numéro
Cette publication, qui illustre la quête de diversification de l'hebdomadaire du groupe Le Monde, est rentable dès le premier numéro grâce à 7,5 pages de publicité sur 20.

L'objectif est d'atteindre environ "8% du chiffre d'affaires fin 2014" pour la boutique internet Télérama (qui vend des DVD, CD ou livres) et l'organisation d'évènements, contre 5% actuellement, a expliqué Emmanuelle Delapierre-Coulonnier, présidente du directoire du journal.
 
"On parie beaucoup sur ce gratuit", a-t-elle ajouté, soulignant qu'il représentait aussi une occasion "d'élargir" aux jeunes parents le lectorat de Télérama, aujourd'hui âgé de 50 ans en moyenne et composé à 60% de femmes.
 
Télérama, qui a réalisé un résultat d'exploitation d'environ 7 millions d'euros en 2013, "espère être en croissance en 2014", a-t-elle indiqué.