Une fresque représentant le petit Aylan vandalisée à Francfort

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/06/2016 à 14H20
La fresque représentant Aylan vandalisée

La fresque représentant Aylan vandalisée

© Andreas Arnold

Un célèbre graffiti géant représentant le petit Aylan, un réfugié syrien de trois ans dont la mort avait ému le monde entier, a été vandalisé à Francfort en Allemagne, a appris jeudi l'AFP auprès de la police.

L'oeuvre, réalisée en début d'année par les artistes Oguz Sen et Justus Becker sur un mur de 20 mètres de long sur 6 mètres de haut pour critiquer la politique migratoire européenne, et située non loin du siège de la Banque centrale européenne (BCE), a été "recouverte il y a quelques jours d'inscriptions", a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police de Francfort (ouest).

"Les frontières sauvent des vies" et "Fuck l'Antifa", (l'Action antifascite), pouvait-on lire sur l'image du petit garçon échoué sur une plage. Ces slogans sont utilisés par des mouvements d'extrême droite, selon les médias allemands. La police "ignore qui sont les auteurs" et poursuit son enquête, a ajouté le porte-parole.

Le 2 septembre dernier, une embarcation surchargée de réfugiés syriens avait chaviré au large de la station balnéaire turque de Bodrum alors qu'elle tentait de rallier l'île grecque de Kos. Douze d'entre eux avaient trouvé la mort.

Les images du corps sans vie d'Aylan Kurdi, retrouvé quelques heures plus tard gisant sur une plage, ont fait le tour du monde et suscité une vague d'indignation planétaire. Le naufrage avait également causé la mort de la mère d'Aylan et de son frère de cinq ans.

Le graffiti avait été réalisé après la fermeture des frontières aux migrants début mars le long de la route des Balkans. Ce mouvement, suivi par un accord entre l'Union européenne et la Turquie dont Berlin a été le grand artisan, a tari le flux migratoire en Allemagne.

Confronté à l'arrivée de plus d'un million de réfugiés en 2015, le pays voit une libération de la parole xénophobe, notamment via le Mouvement Pegida ou le parti populiste AfD.

Une collecte à l'attention des Francfortois a été mise en place sur le réseau social Facebook pour permettre aux deux artistes de restaurer leur graffiti le plus vite possible.