Un graffiti de Banksy mis aux enchères à Beverly Hills

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 14/08/2013 à 11H05
"Flower Girl" Banksy, sera mis aux enchères par Julien's Auction en décembre prochain

"Flower Girl" Banksy, sera mis aux enchères par Julien's Auction en décembre prochain

© AP/SIPA

Un graffiti réalisé par l'artiste de rue britannique Banksy sur le mur d'une station-service à Hollywood sera mis aux enchères en décembre prochain à Beverly Hills, a annoncé mardi la maison d'enchères Julien's Auction.

Intitulé "Flower Girl" (La Fille à la fleur), le pochoir à la peinture aérosol noire représente une petite fille avec un panier, devant une immense plante dont la fleur est remplacée par une caméra de surveillance à queue de rat -- motif récurrent de l'art de Banksy. D'une taille de 2,7 par 2,4 mètres, le graffiti avait été réalisé en 2008 sur le mur de briques blanc d'une station-service du quartier d'Hollywood, à Los Angeles.

Il sera vendu aux enchères le 5 décembre prochain à Beverly Hills (ouest de Los Angeles). "Cette rare opportunité de posséder l'un des graffitis de grand format des débuts de Banksy marquera aussi la première fois qu'une de ses oeuvres de rue est mise aux enchères aux Etats-Unis", affirme la maison Julien's Auctions dans un communiqué.

A qui appartiennent les oeuvres de Street Art ?

En réalité, un autre graffiti de rue de l'artiste britannique, "Slave Labour" (Travail d'esclave, qui dénonçait le travail des enfants), avait été mis aux enchères à Miami, mais il avait été retiré de la vente au dernier moment après une controverse sur son arrachage du mur où il avait été peint, à Londres. Le graffiti a finalement été vendu en juin dernier lors d'une vente privée, pour plus d'1,1 million de dollars, par le propriétaire du mur où la graffiti avait été découvert. 
Un graffiti représentant un rat  sur le mur où a été retiré le graffiti de Banksy "Slave Labour", fevrier 2013 

Un graffiti représentant un rat  sur le mur où a été retiré le graffiti de Banksy "Slave Labour", fevrier 2013 

© JUSTIN TALLIS / AFP
Une nouvelle oeuvre de Banksy a été volée cet été

Les sommes astronomiques qu'atteignent les oeuvres de Banksy attisent les convoitises. Fin juillet, une oeuvre de l'artiste réalisée en 2011 sur un mur d'un des quartiers déshérités de Tottenham (G-B) a encore disparu, déclenchant la colère des habitants. Le mur de l'épicerie sur lequel il avait été réalisé a été découpé entièrement. Un geste revendiqué par une compagnie évènementielle, Sincura Group. Récidiviste puisque déjà à l'origine de la vente précédente, la compagnie ne cache pas ce qu'elle compte faire de ce graffiti qui montre un petit garçon et une fillette jouant au ballon : le vendre aux enchères à Miami en 2014.

Originaire de Bristol, Banksy défend jalousement son identité et reste dans l'anonymat depuis toujours. Il dessine des oeuvres mêlant humour et subversion: il a ainsi exercé son art sur les murs de la Nouvelle-Orléans après l'ouragan Katrina ou sur le mur en Cisjordanie séparant Israéliens et Palestiniens.
Banksy a aussi réalisé le documentaire "Faites le mur!", dans lequel il met en scène son travail, sans jamais dévoiler son visage. Le film avait été nommé à l'Oscar du meilleur documentaire en 2011 et son l'histoire est désormais racontée dans une pièce de théâtre baptisée "Banksy: la  pièce dans l'éléphant", actuellement jouée à Édimbourg.