Street art au bord de l'eau : le Parcours Aucwin fait découvrir Saint-Denis

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 21/08/2015 à 19H23
Stéphane Carricondo, Jerk 45, Ned et Niark sur le parcours Aucwin

Stéphane Carricondo, Jerk 45, Ned et Niark sur le parcours Aucwin

© Joachim Romain

En résidence au centre artistique du 6b, les artistes Joachim Romain et Jungle ont créé un parcours d'art urbain contemporain le long du Canal de Saint-Denis. Invitant une trentaine de street-artists français et étrangers, ils ont pensé une œuvre amenée à s'enrichir tout au long de l'été et proposent des ateliers et visites guidées.

Nous avons rencontré Joachim Romain à côté de la Cité de la mode et du design où il "faisait un mur" avec des artistes qui participent au parcours Aucwin (Lapinthure, Théo Lopez et Untay et Olivia de Bona). Deux jours avant la visite guidée du parcours, le co-créateur du parcours Aucwin a posé sa brosse et sa colle pour nous a détailler le projet.
 

Parcours Aucwin - plan
Comment vous avez-vous pensé le parcours ?
On a voulu trouver une harmonie. Le but n'était pas de recouvrir Saint-Denis. Pour chaque mur sur lequel on avait obtenu une autorisation, on a cherché un artiste qui corresponde. Et inversement. 
Il fallait que les œuvres soient cohérentes et puissent fusionner. On a mis en place une charte graphique de couleur. On a tous travaillé avec les mêmes teintes (bleu, vert, orange…). Et les artistes se sont adaptés ! Codex Urbanus, qui travaille d'habitude en noir et blanc a fait des créatures bleues pour l'occasion.
Après, c'est selon les murs, sur certains on avait des mots d'ordre comme "pas de fond", pour que les œuvres s'articulent mieux entre elles. On voulait travailler beaucoup avec le béton apparent, ne pas toucher à la pierre.  C'est intéressant que les gens retrouvent ce qu'il y avait avant,  mais c'est revisité.
 
Sur le parcours : Stew

Sur le parcours : Stew

© Joachim Romain

Le projet du  6b, est d'intégrer les artistes en résidence au territoire. Comment s'est passée la rencontre avec les habitants ?

La relation avec les gens de Saint-Denis, c'était un truc de ouf ! J'ai travaillé cinq jours en plein soleil sur les marches du stade de France, on nous a offert de l'eau et des bières. 
Jungle a fait la connaissance d'Alain, un doreur du quartier qui a participé à sa fresque ! On avait aussi dans l'idée qu'en faisant ce projet avec les habitants, il fallait respecter les habitants. Donc pas de religion, pas de sexe, pas de mot qui choque. Jean Yarps, qui fait des pin ups des 60's avait peint un début de fesses, il s'est fait recouvrir direct. Mais il va refaire quelque chose.
On a aussi fait des murs off pour que les jeunes du coin puissent graffer, avec des bombes à disposition.
 
Jungle

Jungle

© Joachim Romain
A quoi on doit s'attendre pour une visite guidée ?
Déjà, une trentaine d'artistes avec des techniques et des supports différents, c'est pas rien. On a des murs d'artistes internationaux. Des gens comme Stéphane Carricondo, Ned ou Jerk 45, du collectif 9e concept, ils ont trente ans d'expérience, ils ont fait une plage à Rio, ils ont exposé avec Banksy à Londres et ils ont inspiré des générations d'artistes, dont je fais partie.  Ils ont quand même pris quatre jours pour peindre un mur avec nous.
Mateus Bailon, c'est une star au Brésil. Untay, il vient de Tel Aviv, il fait Berlin, Londres et un stop à Saint-Denis. On croise pas des murs comme ça toutes les  cinq minutes.
Avec Jungle on va expliquer les murs, les techniques, les gens aiment bien savoir ce qu'il s'est passé.

Balade guidée à partir des marches du stade de France (sur réservation) le 23 août à 11 heures.

Atelier Aucwin : le 22 et le 29 août de 14h à 17h au 6b. (gratuit)
Réservations : inscription6b@gmail.com
Le parcours est accessible au public.
Jo Di Bona

Jo Di Bona

© Joachim Romain
Clément Laurentin, Théo Lopez

Clément Laurentin, Théo Lopez

© Joachim Romain
Olivia de Bona

Olivia de Bona

© Joachim Romain