Londres : le graffeur Zevs, éclabousse de son huile

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/07/2016 à 11H55
L'artiste de rue, Zevs, à la galerie Lazarides de  Londres

L'artiste de rue, Zevs, à la galerie Lazarides de  Londres

© Justin Tallis/AFP

L'artiste de rue français Zevs, connu pour recouvrir de peinture les logos des marques, inaugure vendredi une exposition à Londres en forme "d'exploration autour de l'huile", pleine de références à la célèbre toile "A Bigger Splash" de l'artiste britannique David Hockney.

Agé de 38 ans, l'artiste, issu du graffiti, s'est fait connaître en "liquidant" les logos des marques en les recouvrant de peinture dégoulinante pour leur retirer leur aspect esthétique.

Inspiré du pop-art

Intitulée "The Big Oil Splash" ("La grosse éclaboussure d'huile"), son exposition londonienne comprend une série d'oeuvres inspirées de la peinture pop-art "A Bigger Splash" de l'artiste britannique David Hockney.

Réalisée en 1967, cette toile représente une éclaboussure dans une piscine californienne, sur fond de ciel bleu. Sur les murs de la galerie Lazarides de Londres, les logos de plusieurs compagnies pétrolières, dont Exxon et Esso, y sont ainsi représentés dégoulinant dans une piscine. "A l'instar de l'éclaboussure originale, cela perturbe la tranquillité de la piscine et les droites lignes de la peinture", explique à l'AFP Zevs, de son vrai nom Christophe Schwarz.
Zevs 2 © Justin Tallis/AFP

Pour l'artiste parisien, qui vit désormais à Berlin, le détournement de la toile de Hockney est aussi un clin d'oeil à l'habitude des artistes de rue de s'introduire dans des propriétés privées. En 2009, il avait d'ailleurs écopé d'une peine de prison avec sursis pour avoir peint un logo Chanel "dégoulinant" sur la façade d'une boutique Giorgio Armani de Hong Kong. La marque italienne lui avait également demandé des millions de dollars de Hong Kong de dommages et intérêts.

L'exposition, où se côtoient également monochromes et sculptures, présente par ailleurs un jacuzzi rempli d'huile avec, derrière lui, un logo noir de la compagnie Total dégoulinant le long d'un mur blanc, référence à une marée noire.    

L'exposition se tient jusqu'au 1er septembre à la galerie Lazarides de Londres.