Les poursuites contre M. Chat déclarées nulles

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/10/2014 à 13H30
M. Chat s'expose chez Bertheas, Galerie Les Tournesols, à Vichy (17 octobre 2014)

M. Chat s'expose chez Bertheas, Galerie Les Tournesols, à Vichy (17 octobre 2014)

© PhotoPQR / La Montagne / MaxPPP

Le tribunal correctionnel de Paris a déclaré nulles mercredi les poursuites contre l'artiste franco-suisse Thoma Vuille, pour des chats dessinés à la station de métro Châtelet-les-Halles, dans le centre de la capitale, en mai dernier.

Son avocate, Me Agnès Tricoire, avait soulevé la nullité de la convocation de l'artiste franco-suisse de 37 ans, qui visait des articles de lois abrogés. De ce fait, il ne savait pas exactement quelle infraction lui était reprochée et s'il encourait 3.750 euros d'amende ou une peine pouvant aller jusqu'à deux ans d'emprisonnement et une amende de plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Un "désaveu" pour la RATP, selon l'avocate de l'artiste
Ainsi, le tribunal a constaté la nullité de la citation et renvoyé le parquet à mieux se pourvoir. Il s'agit d'un "désaveu" pour la RATP et pour le parquet, a estimé l'avocate.

Thoma Vuille est connu pour ses chats jaunes au large sourire. L'avocate considère de toute façon qu'il n'y a "pas d'infraction" car son client "n'a rien dégradé, il a peint des chats sur des supports qui étaient destinés à être recouverts par la RATP et qui l'ont été progressivement par les travaux".

Selon elle, la RATP ne demandait finalement qu'un euro de dommages et intérêts, et "était complètement en retrait par rapport à ses prétentions précédentes".

Ce procès "me terrifiait"
Ce procès "me terrifiait", a expliqué Thoma Vuille. "Je suis un peintre, je peins et puis c'est tout." Il a ajouté : "Mon grand-père était peintre en bâtiment, mon père est maçon. Peindre sur les murs c'est pas un délit dans ma famille."

Il voulait "humaniser un lieu, un couloir de transit, qui est complètement gris, moche, c'est dégeulasse quoi". "J'ai juste mis de la couleur", a-t-il ajouté. Thoma Vuille a reçu le soutien du maire PS du XIIIe arrondissement de Paris Jérôme Coumet et du maire UMP d'Orléans Serge Grouard, qui étaient venus pour témoigner en sa faveur devant le tribunal.
M. Chat contre la RATP - reportage AFP 20 septembre 2014