Les nouveaux styles de street-art à la fondation EDF

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 19/11/2014 à 13H20
Le Water Light Graffiti d'Antonin Fourneau accessible à tous à la Fondation EDF à Paris 

Le Water Light Graffiti d'Antonin Fourneau accessible à tous à la Fondation EDF à Paris 

© France 3 / Culturebox

A Paris, la fondation EDF accueille jusqu'au 1er mars 2015 une exposition entièrement consacrée aux arts urbains en mode 2.0. "#StreetArt, l'innovation au coeur d'un mouvement" invite le visiteur à découvrir de manière ludique et interactive les nouveaux usages et les nouvelles pratiques du street-art.

"#StreetArt, l'innovation au coeur d'un mouvement" plonge dans l'histoire de la création artistique urbaine. L'exposition de la fondation EDF part donc des origines du mouvement avec les pionniers du street art en 1972, évoque ensuite la naissance du graffiti entre 1973 et 1978 et mène le visiteur à l'avant-garde du street-art.

D. Morel / C. Carrasqueira / T. Rousseau / V. Jonnet
Shepard Fairey, JR, Zevs, Mark Jenkins, Vhils et Isaac Cordal, ou encore Sweza, Rezine, Patrick Suchet et Antonin Fourneau réinventent à leur manière le Street-art avec les technologies d'aujourd'hui. Ainsi les bombes, pochoirs et pinceaux, se sont enrichis de stylets et caméras numériques, de vidéos projecteurs, traceurs et QR codes pour créer des œuvres hybrides. Le light painting, le street mapping ou l’anamorphose replacent ces propositions actuelles dans le contexte historique de la discipline.
Les Anamorpohoses font bondir des chevaux bleus au milieu de l'exposition

Les Anamorpohoses font bondir des chevaux bleus au milieu de l'exposition

© France 3 / Culturebox

Les organisateurs ont souhaité que la déambulation soit interactive. Ainsi, les visiteurs peuvent jouer et créer avec le water light d'Antonin Fourneau, artiste inventeur du Water Light Graffiti
Jouer avec le Water light Graffiti d'Antonin Fourneau

Jouer avec le Water light Graffiti d'Antonin Fourneau

© France 3 / Culturebox
Au deuxième étage, l'exposition met le street-art à portée de tous avec l'oeuvre de Patrick Suchet qui permet de faire du graffiti numérique grâce à son invention le Picturae .  
Le graffiti numérique accessible à tous grâce au Pictrae de Patrick Suchet

Le graffiti numérique accessible à tous grâce au Pictrae de Patrick Suchet

© France 3 / Culturebox
L'artiste espagnol, Issac Cordal utilise la ville pour décor. Ses petites figurines appelées ciment Eclipse placées dans la rue ou sur les murs interrogent le passant sur le présent et sur son environnement. Isaac Cordal place toujours ses sculptures miniatures dans la rue à un emplacement réfléchi. On peut les découvrir à Málaga en Andalousie, à Saint-Petersbourg, à Roeslar en Belgique où s'est installé l'artiste, mais aussi à Nantes et en ce moment à Paris. 
"#Street art, l'innovation au coeur d'un mouvement"
Espace Fondation EDF - 6, rue Récamier 75007 Paris
jusqu'au 1er mars 2015 - du mardi au dimanche de 12h à 19h (sauf jours fériés)
Entrée libre