Le Street Art s'empare des murs abandonnés de Balogna en Corse

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 31/07/2014 à 14H55
La création de Julien Dit Seth sur le mur du presbytère de Balogna

La création de Julien Dit Seth sur le mur du presbytère de Balogna

© Culturebox / capture d'écran

Le Street Art s'est invité dans le village de Balogna en Corse du Sud, pour s'emparer des façades décrépies de la mairie, des maisons ou des chantiers à l'abandon. Les neuf artistes qui ont investi la ville pendant une semaine, ont laissé derrière eux des créations franchement audacieuses.

Equipe : M. Garreau / L. Favrel / M-H. Folacci 
Dans le cadre de la première édition de "Boldness Island", neuf artistes pochoiristes, graffistes ou même tatoueurs ont relevé le défi de redonner vie aux murs du village, sans le dénaturer. 

L'artiste parisien Julien Dit Seth a imaginé une fresque géante représentant une famille corse (sans oublier le fichu traditionnel) sur la façade du presbytère. Une création qui s'inscrit totalement dans son environnement. 
 
Des lieux inattendus comme le lavoir, le sol de l'héliport ou encore la cabine téléphonique du village ont été transformés en véritable oeuvres d'art. L'objectif pour Isis Chiappe-Canvelli, l'instigatrice du projet, est de valoriser et de dynamiser la région par des expériences artistiques inédites. En attendant, le village de Balogna s'est transformé en une galerie d'art à ciel ouvert.

L'expérience semble très appréciée par les habitants qui adhèrent complètement au projet ; Ils sont de plus en plus nombreux à proposer leurs murs. L'expérience sera donc renouvelée avec d'autres artistes, très prochainement. 
Retrouvez ici tout le programme et projet de Boldness Island.