Le street art entre au château d'Autrey le temps de l'été

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 13/07/2016 à 15H34
Exposition "Ture-Pein" au château d'Autrey

Exposition "Ture-Pein" au château d'Autrey

© France 3 / capture d'écran

Le château d'Autrey-lès-Gray en Haute-Saône ouvre ses portes à l'art urbain Jusqu'au 4 septembre 2016. Durant tout l'été, ce haut lieu de l'art contemporain accueille l'exposition "Ture-Pein" qui rassemble les créations de huit artistes graffeurs. Une exposition qui invite le visiteur à passer une journée entre vieilles pierres et graffitti.

Le street art s'est donc invité le temps d'un été dans un lieu des plus inattendus. A l'intérieur des murs du château d'Autrey, à l'extérieur et dans tous ses recoins, les oeuvres de huit artistes graffeurs ont investi cette Résidence d'artiste, le temps de l'exposition "Ture-Pein".
 
Equipe : A. Bilinski / J-L. Gantner / P. Mayayo / A. Baudrand

Bandi, Jeff de Bures, Bust The Drip, Julien Deniau, Hopare, Parole, Tomoz et Vince partagent tous la même passion mais viennent tous de divers horizons. Les huit artistes, acteurs de l'art contemporain urbain, sont inspirés par différents courants qui dévoilent tout leur talent, à travers plusieurs supports et techniques.
 
Jeff de Bures - ex cadre de l'industrie informatique - utilise très souvent le papier journal pour y installer ses chats, ses oiseaux et ses femmes, trois thèmes de prédilection pour un concept : "Papier vendu - Papier perdu". L'artiste explique.

Le concept que je crée est celui du "Papier vendu - Papier perdu". Papier vendu : je vends mes oeuvres et Papier perdu : je vais les coller sur les murs de Paris pour les offrir au public"

Les créations de Jeff de Bures / Exposition Ture-Pein au château d'Autrey

Les créations de Jeff de Bures / Exposition Ture-Pein au château d'Autrey

© France 3 / capture d'écran


Le franco-jamaïcain Bust The Drip s'est d'abord essayé à la culture Hip Hop comme danseur avant de dévoiler son talent pour la peinture et le dessin. Fervent admirateur de Jackson Pollock, Bust The Drip utilise très souvent la technique du dripping pour ses créations. Au château d'Autrey il a signé une fresque représentant un danseur en mouvement.

Julien Deniau est lui, photographe et skateur. Ce sont ses planches usées qui lui servent de support pour exprimer toute sa créativité. Il n'hésite pas à les détourner pour mieux les recycler. Amoureux des cultures indiennes d'Amérique du Sud, ses planches se transforment progressivement pour donner naissance à des animaux, très colorés.

Détail oeuvre de Julien Deniau / Exposition "Ture-Pein" au château d'Autrey

Détail oeuvre de Julien Deniau / Exposition "Ture-Pein" au château d'Autrey

© France 3 / capture d'écran


Tous ces "ténors" du graff, du hip hop, du rap, aux parcours très éclectiques se sont retrouvés pour l'exposition "Ture-Pein", à l'initiative D'Alain et Mylène Peyreton, propriétaires du château. Chaque année et depuis 16 ans déjà, les deux époux organisent durant l'été, une exposition d'art contemporain. Les artistes sont accueillis en résidence et n'ont pas de consignes préalables sauf celle de laisser s'exprimer librement leur créativité. Carte blanche leur est donnée, et cette année c'est le street art qui s'est emparé des lieux. Une façon pour les époux Peyreton de découvrir toutes les formes d'art possibles.

C'est essentiellement pour découvrir un autre univers, d'autres formes d'expression, et en plus, l'art de la rue est multiforme. On s'est efforcé de montrer des oeuvres très différentes"

Alain Peyreton
Propriétaire du château et organisateur


L'exposition "Ture-Pein" invite le visiteur à se balader librement à l'intérieur et dans les jardins du château d'Autrey pour une exposition et un pique-nique. Une exposition pour se rendre compte que l'art urbain occupe dorénavant tous les terrains. A découvrir jusqu'au 4 septembre 2016.